Localtis

Economie - Pierre-René Lemas : "Il est urgent de relancer l'investissement dans les territoires"

Publié le
par
Michel Tendil
dans

Cohésion des territoires

Développement économique

Logement

Environnement

Energie

Les prêts à taux zéro pour anticiper le remboursement de la TVA sur les investissements des collectivités seront disponibles "le mois prochain", a fait savoir le directeur général de la Caisse des Dépôts, jeudi, lors de la présentation ds résultats du groupe. La Caisse des Dépôts a vocation à accompagner les transitions démographique, numérique, territoriale, énergétique et écologique, a-t-il également souligné.

Les performances de la Caisse des Dépôts sont "solides" a affirmé son directeur général Pierre-René Lemas, lors de la présentation à la presse des résultats du groupe, jeudi 9 avril. En 2014, "les économies de la zone euro ont commencé à bénéficier de vents favorables", et depuis le début de l'année, on sent "un frémissement de la croissance", a-t-il indiqué. Pourtant la conjoncture n'est pas forcément favorable aux activités de la Caisse des Dépôts qui est "mécaniquement très sensible aux niveaux des taux d'intérêt (à leur plus bas niveau historique, ndlr) et à l'inflation". Des données qui "rognent progressivement les marges" du groupe. Malgré tout, la Caisse des Dépôts présente un résultat consolidé de 1,79 milliard d'euros en 2014. C'est moins qu'en 2013, avec 2,137 milliards d'euros. Mais, comme l'a rappelé Olivier Mareuse, directeur des finances, l'an dernier, les chiffres étaient gonflés par les plus-values correspondant à la création de Bpifrance, notamment le transfert du FSI. Le résultat récurrent (hors événements exceptionnels) du groupe se situe, lui, à 1,46 milliard d'euros, contre 1,428 milliard d'euros l'an dernier, ce qui, au vu des taux d'intérêt, est un motif de satisfaction pour Pierre-René Lemas qui souhaite à présent "engager des réformes" et "accompagner les transitions" du pays en termes démographiques, numériques, territoriaux, énergétiques et écologiques…
"Il est urgent de relancer l'investissement dans les territoires", a-t-il déclaré, au diapason des récentes annonces de François Hollande et de Manuel Valls sur l'investissement. "Il faut mettre le paquet sur l'investissement et la relance économique dans les cinq ans." L'objectif : consacrer 20 milliards d'euros en investissements dans les entreprises et les territoires et 100 milliards de prêts sur fonds d'épargne entre 2015 et 2019. Pierre-René Lemas souhaite ainsi généraliser les conventions de partenariat avec les collectivités. "Aujourd'hui, on a une abondance de liquidités mais pas assez de tuyaux pour conduire aux bons projets", a-t-il développé.

Trois outils seront mis à disposition des collectivités

Trois outils seront mis à disposition des collectivités. Tout d'abord le prêt à taux zéro pour le financement de la TVA annoncé par François Hollande vendredi dernier et détaillé mercredi 8 avril par Manuel Valls. De quoi renflouer les collectivités sans attendre le délai de deux ans nécessaire pour se faire rembourser la TVA sur leurs équipements. Il s'agira de prêts "gratuits", a précisé le directeur général. Ils seront disponibles dès "le mois prochain" et leur volume ne sera "pas limité". De quoi créer "un effet booster pour aider à développer l'investissement des collectivités locales", qui pourront aussi se tourner vers les prêts bancaires classiques avec des taux très alléchants.
Autre nouveauté : la création de la direction de l'investissement et du développement local, issue de regroupements internes, qui a d'ores et déjà "une capacité de plus de 500 millions d'euros", avec un effet de levier attendu auprès des investisseurs privés et des financements européens. Enfin, Pierre-René Lemas attend beaucoup des effets levier du plan Juncker auquel, sur demande du président de la République, la Caisse des Dépôts et Bpifrance apporteront 8 milliards d'euros de cofinancements. La Caisse des Dépôts a constitué autour d'elle une sorte de "club" avec ses homologues allemand, italien, espagnol et polonais, pour relayer la BEI au plus près des territoires. "Plus on aura instruit les dossiers au niveau territorial, plus on pourra aller vite", a-t-il souligné.

Transition énergétique

L'année 2015 sera aussi l'année de la COP 21 en décembre à Paris, a rappelé Pierre-René Lemas, se félicitant qu'une enveloppe d'environ 5 milliards d'euros de prêts à la croissance verte sur fonds d'épargne avait été débloquée à l'automne pour accompagner les projets liés à la transition énergétique. "Déjà plus de 2 milliards d'euros" ont été engagés en quelques mois, pour la rénovation de lycées, d'écoles, etc., a-t-il indiqué. La Caisse des Dépôts prendra également en charge le nouveau fonds pour la transition énergétique doté d'1,5 milliard d'euros en trois ans.
S'agissant de l'enveloppe de 20 milliards d'euros sur fonds d'épargne pour 2013-2017 destinée à soutenir les investissements de très long terme des collectivités, "on a commencé à anticiper son déplafonnement", a déclaré le directeur général.
Pierre-René Lemas a enfin fait savoir que la Caisse des Dépôts serait présente lors de l'ouverture du capital des aéroports de Nice et de Lyon prévue par le projet de loi Macron. "Notre casquette d'intérêt général a un côté rassurant pour les collectivités."
A côté des collectivités, la Caisse des Dépôts compte renforcer son soutien aux entreprises, notamment à travers le nouveau fonds Novi doté de 535 millions d'euros en trois ans annoncé par François Hollande la semaine dernière. Pierre-René Lemas a enfin assigné "trois grandes priorités" au logement : logement social (avec un record en matière de prêts l'an dernier), le logement intermédiaire et le logement très social. "Adoma va rejoindre la SNI dès cette année", a-t-il confirmé.
 

Haut de page