Plus de 7,2 millions de téléchargements pour TousAntiCovid enrichie de fonctions pratico-pratiques locales

En une semaine la nouvelle application de traçage de contacts a gagné 4,5 millions d'utilisateurs supplémentaires par rapport à StopCovid. Le gouvernement mise sur les services pratiques intégrés à TousAntiCovid pour atteindre 15 millions d’utilisateurs à la fin du mois.

L’application TousAntiCovid a dépassé le 3 novembre 2020 le cap des 7,2 millions de téléchargements, ce qui représente plus de 10% de la population française. Le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O s’est félicité lundi 2 novembre de cette performance. Il vise désormais "15 millions de téléchargements" d’ici la fin du mois de novembre "si on veut faire en sorte que l'application soit vraiment utile, particulièrement dans les lieux publics où on reste longtemps comme les salles de cinéma, les restaurants ou les transports collectifs".

Interprétation des règles de confinement

Le succès de TousAnticovid auprès des Français doit sans doute autant à une communication désormais "alignée" du gouvernement qu’à l’adjonction de fonctionnalités pratiques qui faisaient défaut à StopCovid. TousAntiCovid s’est en effet enrichie d’une rubrique chiffres et actualité mise à jour quotidiennement. On y trouve ainsi les dernières données épidémiologiques de Santé publique France (nombre de nouveaux cas, taux de reproduction et d’incidence…) comme l’interprétation des nouvelles règles de confinement ou encore l’application du protocole sanitaire dans les écoles. Elle propose également une carte des centres de dépistage les plus proches de l’utilisateur et permet de générer automatiquement, sans quitter l’application, les autorisations de déplacement. Des fonctions qui n’occasionnent aucun traitement de données personnelles comme l’a rappelé Cédric O.

Près de 5.000 cas contacts notifiés

Toutes ces fonctions pratico-pratiques devraient inciter les Français à laisser active l’application (avec Bluetooth), condition préalable à sa participation effective à la rupture des chaines de contamination. Car la vocation première de TousAntiCovid, dont l’architecture technique n’a pas évolué par rapport à StopCovid comme l’a souligné la Cnil, reste l’alerte des personnes s’étant trouvées à proximité d’une personne infectée par le Covid 19. Sur ce volet sanitaire, l’application marque d’ores et déjà des points. Au 3 novembre, elle affichait plus de 31.300 cas de Covid déclarés dans l’application via le QR code fourni par les laboratoires et 4.760 personnes notifiées cas contact. 

Si tous ces chiffres montrent que l'application trouve son utilité, il reste encore beaucoup de chemin à faire pour que TousAntiCovid égale les performances des applications de nos voisins européens - près de 20 millions de téléchargements en Grande-Bretagne comme en Allemagne - et joue pleinement son rôle sanitaire. La plupart des études sur les applications de traçage de contact estiment en effet que pour être efficace, 60% de la population (au moins à l’échelle d’un bassin de vie) doit avoir l’application activée.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle