Personnes âgées - Premier bilan positif pour la charte "Vivre chez soi" du Rhône

En novembre 2010, Michel Mercier, le président du conseil général du Rhône, lançait la "charte de l'habitat adapté", signée par une vingtaine de partenaires (voir notre article ci-contre du 8 novembre 2010). S'inspirant des préconisations de la mission "Vivre chez soi" et du rapport Boulmier (voir nos articles ci-contre du 18 juin 2010 et du 9 octobre 2009), cette charte constituait alors une première en France. Afin de répondre aux conséquences du vieillissement de la population sur l'habitat, elle se fixait un objectif très ambitieux : atteindre, à terme, un taux de 20 à 25% de logements adaptés dans les programmes de construction ou de réhabilitation d'immeubles, dans le parc locatif social ou privé, mais aussi en accession à la propriété.
Le 5 décembre 2011, Michel Mercier a présenté un premier bilan de cette démarche, un an après son lancement. Si l'objectif de 20 à 25% de logements adaptés est encore loin, les résultats apparaissent déjà très probants. Ainsi, environ 400 logements adaptés devraient être livrés dans 35 communes du Rhône à l'horizon 2014. Ceci correspond à une cinquantaine de programmes immobiliers en cours, qui ont choisi de respecter le cahier des charges de la charte (sécurisation de l'environnement de la personne âgée, intégration d'un certain nombre d'équipements ou de dispositifs au sein du logement ou dans les parties communes...). Plus modestement, 23 logements adaptés ont d'ores et déjà été livrés dans deux programmes immobiliers à Lyon et à Bron (dont un mené par l'Opac du Rhône). Par ailleurs, le président du conseil général a profité de cette présentation pour signer la charte avec cinq nouveaux partenaires : Habitat et Humanisme (spécialisé dans le logement et l'insertion des personnes en difficulté), ICF (la filiale logement de la SNCF), Recipro-Cité, la SFHE (Société française des habitations économiques), ainsi que la Capeb du Rhône (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment).
Signe de l'intérêt de la démarche, le département du Rhône a reçu des mains de Roselyne Bachelot-Narquin, le 22 novembre - à l'occasion du Salon des maires -, le prix du concours "Vivre ensemble aujourd'hui et demain", qui récompense "l'intégration des aînés et l'échange intergénérationnel". 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle