avec AFP / Localtis

Service national universel : début de la campagne de recrutement dans 13 départements

Jeunesse, éducation et formation

Associations

Le recrutement des volontaires pour le service national universel (SNU) a été officiellement lancé ce lundi 4 mars, avec un site dédié (www.jeunes.gouv.fr/SNU) qui permettra à des jeunes de participer à une première phase test au mois de juin.
En déplacement dans un collège de l'Eure, le secrétaire d'État à la jeunesse, Gabriel Attal, a indiqué que ce recrutement était ouvert dans les 13 départements pilotes à des jeunes âgés de 15 à 16 ans et ayant achevé leur classe de troisième. "Énormément de jeunes sont intéressés, l'enjeu sera peut-être de gérer la frustration de ceux qui ne seront pas retenus", a déclaré Gabriel Attal.
Les jeunes pourront postuler pendant un mois. La constitution des cohortes participant à la phase de test du SNU se fera début avril.
Gabriel Attal a précisé avoir demandé aux préfets et aux recteurs de prendre des mesures pour assurer la diversité sociale de ces cohortes et offrir une photographie "représentative" des jeunes français. Entre 150 et 200 volontaires par département seront retenus. Le SNU est accessible à tous : "les lycéens, les apprentis, les jeunes travailleurs, les jeunes sortis du système scolaire", précise le secrétariat d'État.
Au total entre 2.000 et 3.000 volontaires participeront à la première phase du service national universel du 16 au 28 juin prochain, en internat, hors de leur département de résidence. Puis ils réaliseront une mission d'intérêt général auprès d'associations, de collectivités, ou de corps en uniforme pendant deux semaines entre juillet 2019 et juin 2020.
À l’issue de cette mission d’intérêt général, chaque volontaire pourra s'il le souhaite prolonger l'expérience par une phase facultative. De trois mois minimum à un an, "cet engagement peut concerner la défense et la sécurité, l’accompagnement des personnes, la préservation du patrimoine, l’environnement… (service civique, sapeur-pompier volontaire, réserviste, etc.)".
Le secrétaire d'État a redit qu'il réfléchissait à généraliser le SNU à l'ensemble des jeunes âgés de 16 ans à l'horizon 2022-2023, soit plus tôt que l'échéance de 2026 initialement évoquée.
Il a par ailleurs indiqué que la première inscription à l'examen du code de la route sera "offerte" aux volontaires : "Pour les jeunes volontaires au service national universel, il y a aura un module de présentation du code de la route avec un accès à une plateforme pour s'entraîner. Et le premier passage du code de la route sera offert." Le gouvernement réfléchit à proposer l'examen pratique du permis, la conduite, aux volontaires qui participeront à la phase facultative du SNU, avait indiqué début février le ministère de l'Education nationale, ajoutant que l'hypothèse était "sur la table" mais "pas encore arbitrée".

Haut de page