Jean Damien Lesay pour Localtis

Tennis : les nouvelles aides de la FFT ont un effet de levier sur les territoires

Tourisme, culture, loisirs

Lancées il y a un an par la Fédération française de tennis (FFT) dans le cadre son programme Agir et gagner, les nouvelles aides au développement des clubs et de la pratique ont déjà eu un effet de levier sur le nombre de projets subventionnés et sur leur ampleur.

Pour l'année 2018, la FFT a engagé plus de 4 millions d'euros, à raison d'une enveloppe moyenne de 19.955 euros par projet, ce qui a eu pour effet de générer plus de 50 millions de travaux, avec pour principaux maîtres d'ouvrage et financeurs les collectivités locales. Surtout, le programme a permis d'accompagner 175 projets venant de l’ensemble des ligues, soit cinq fois plus qu’en 2017. En outre, les instances décentralisées de la fédération (ligues et comités) se sont associées à l'accompagnement fédéral en apportant près de 0,9 million d'euros.

En plus de l'apport financier, chaque projet bénéficie d'un avis technique du département des équipements de la fédération avant d'être présenté à un comité d’évaluation qui va s'assurer que les objectifs de restructuration des clubs sont bien remplis. Pour la FFT, "l’aide fédérale n’est pas un forfait mais réellement une aide au développement, variable selon la qualité du projet".

Il est à noter enfin que les projets concernant la pratique du padel sont en plein essor. Un projet aidé sur sept concerne cette discipline désormais dans le giron de la FFT, soit une vingtaine de dossiers pour une quarantaine de terrains.

Haut de page