Territoires zéro chômeur : la Bretagne finance la formation de 85 demandeurs d'emploi de Pipriac-Saint-Ganton

Dans le cadre de son plan "Bretagne formation", le conseil régional finance une action territoriale expérimentale (ATE) pour former 85 chômeurs de Pipriac-Saint-Ganton, l'un des dix territoires retenus au plan national pour l'expérimentation Territoires zéro chômeur initiée par ATD Quart-Monde. 

A Pipriac-Saint-Ganton (Ille-et-Vilaine), l'entreprise Tezea a été créée début 2017 pour mettre en œuvre le dispositif Territoires zéro chômeur (TZC) inscrit dans la loi du 29 février 2016 d'expérimentation territoriale visant à résorber le chômage de longue durée. Cette "entreprise à but d'emploi" (EBE) et à but non lucratif propose des "emplois manquants" sur le territoire, dans les domaines de l'entretien des espaces verts, le bûcheronnage, le travail du bois, le recyclage, le bâtiment, le transport/logistique. Pour exercer ces activités, Tezea recrute en CDI des habitants de l'une des deux communes (Pipriac et Saint-Ganton), au chômage depuis plus d'un an.

Avant de signer leur contrat, ces personnes bénéficient d'une formation d'adaptation de vingt-cinq jours organisée en modules courts (deux à trois jours par semaine). "Le conseil régional a souhaité accompagner cette démarche à travers son dispositif action territoriale expérimentale. Cette ATE a été spécialement adaptée à l'opération Territoires zéro chômeur et inscrite au plan Bretagne formation", précise à Localtis Olivier Le Bras, élu régional chargé du suivi des expérimentations TZC.

Formations sur-mesure

La région s'est associée à l'Agefiph et au point accueil emploi de Pipriac pour financer ces formations dont le coût total s'élève à 98.000 euros (70.000 euros financés par la région, 18.000 euros par l'Agefiph et 10.000 euros par le point accueil emploi). "Ces formations dispensées par la maison familiale rurale (MFR) de Guipry-Messac sont bâties sur-mesure, à partir des souhaits et des compétences du candidat", explique Denis Prost, chef de projet TZC pour Pipriac-Saint-Ganton à l'occasion d'un point d'étape de l'expérimentation qui a eu lieu le 26 avril. Ces modules ont pour but de permettre aux futurs salariés d'acquérir les savoir-être essentiels à la santé et à la sécurité des personnes, à la bonne marche et à la cohésion de l'entreprise, ainsi que des compétences métiers indispensables pour les postes proposés.

Depuis janvier, l'entreprise a déjà recruté 33 personnes formées (la moitié ayant plus de 50 ans). Une deuxième session de 32 futurs salariés est en cours et une troisième vague de formation aura lieu d'ici juin prochain. "Ces formations remplissent pleinement leur double objectif : redonner confiance aux personnes et leur permettre d'acquérir des compétences pour retrouver un emploi", observe Denis Prost. Certains candidats envisagent de compléter ce parcours par de nouvelles formations, en bureautique notamment.

 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle