Personnes âgées - Toulouse va accueillir le premier gérontopôle

Philippe Bas, le ministre de la Santé et des Solidarités, annonce que le premier gérontopôle, créé à titre expérimental, sera implanté à Toulouse. Conçus sur le modèle des cancéropôles, les gérontopôles doivent permettre de rassembler des équipes de recherche fondamentale et clinique, afin de lancer des projets de recherche multidisciplinaires dans les domaines médical et médico-social. Ils s'appuieront sur la mise en oeuvre de partenariats avec l'industrie - en particulier pharmaceutique - et sur des coopérations européennes et internationales. L'objectif est notamment d'améliorer la prévention, le traitement et la prise en charge médico-sociale des maladies neurodégénératives, dont la plus emblématique est la maladie d'Alzheimer. Ces affections touchent aujourd'hui 12% des personnes de plus de 70 ans et le vieillissement devrait encore accroître leur incidence : à l'horizon 2025, le nombre de personnes de plus de 85 ans passera de 1,1 million à plus de 2 millions. Dans ce cadre, trois objectifs sont fixés au gérontopôle de Toulouse :
- la recherche clinique et les essais sur les molécules innovantes, en particulier dans le domaine de la maladie d'Alzheimer ;
- le développement d'une politique de prévention de la dépendance autour de l'Institut du vieillissement et sur la base de recherches épidémiologiques et de grands essais de prévention ;
- le développement de la recherche relative à la prise en charge au sein des filières gériatriques, en relation avec les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).
Placé sous la responsabilité du professeur Bruno Vellas, coordinateur du pôle gériatrie-gérontologie du CHU de Toulouse, le gérontopôle bénéficie pour 2007 d'une subvention ministérielle de 150.000 euros, qui sera complétée, à hauteur de 350.000 euros, par un financement de l'agence régionale de l'hospitalisation. La choix de Toulouse pour cette expérimentation - qui doit durer deux ans - s'explique par la qualité et la densité du réseau sanitaire et médico-social et par l'engagement du CHU dans la recherche sur le vieillissement. Il est notamment prévu que ses équipes mettent en place un observatoire national de la recherche clinique en Ehpad et coordonnent le réseau European Alzheimer Disease Consortium (EADC) ainsi que l'étude Plasa sur la prise en charge de la maladie d'Alzheimer.

 

Jean-Noël Escudié / PCA

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle