Vie associative / Bénévolat - Un statut pour la "réserve citoyenne" dans la future loi égalité et citoyenneté

S'adressant par message vidéo aux responsables associatifs réunis le 21 octobre 2015 à l'occasion du Forum national des associations et des fondations, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a énuméré les mesures gouvernementales destinées à soutenir les associations. Avec les aides fiscales, la subvention désignée comme le mode privilégié de financement public, la simplification des démarches, la réserve citoyenne, ou encore l'appel à projets présidentiel "la France s'engage", "il y a une dynamique" qui, selon le ministre "doit être complétée par les collectivités territoriales".
Patrick Kanner a dit entendre l'"inquiétude" des associations liée à la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités. Selon lui, la "négociation doit être menée" car "rien ne peut se faire dans ce pays sans un secteur associatif particulièrement dynamique".
"A partir du 1er semestre 2016, la grande loi égalité et citoyenneté" devrait donner "un statut à la réserve citoyenne", a déclaré le ministre en charge de la vie associative, qui espère ainsi augmenter le nombre de bénévoles en France.
"Quantitativement, le monde associatif et l'engagement se portent bien", selon Hervé Serieyx, président de France Bénévolat, qui intervenait également ce 21 octobre. "Qualitativement, on a des soucis", a-t-il estimé avant d'identifier cinq défis pour les associations : préciser le projet, nouer des partenariats à l'échelle d'un territoire, améliorer la "pédagogie de l'engagement" pour fidéliser les bénévoles, renouveler la gouvernance et trouver des ressources.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle