Tourisme - Assises du tourisme : au tour des régions

Le 26 novembre dernier, Sylvia Pinel lançait les Assises du tourisme (voir notre article ci-contre du 27 novembre 2013). Jean-Marc Ayrault en avait annoncé le principe, le 5 novembre, à l'issue d'une réunion interministérielle consacrée au tourisme, dont les perspectives de croissance et de création d'emplois ne manquent pas de séduire en ces temps de crise économique (voir notre article ci-contre du 5 novembre 2013).

Des réunions dans chaque région

Après l'installation du comité de pilotage et de neuf groupes de travail thématiques en novembre dernier, les Assises vont franchir une nouvelle étape avec l'organisation, le 24 janvier, de la première réunion en région, plus précisément dans le Languedoc-Roussillon. Ces réunions devraient ensuite se tenir dans toutes les régions jusqu'au 20 février 2014, bien que le site dédié aux Assises n'en fournisse pas le calendrier.
Pour marquer le lancement de cette nouvelle étape, la ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme a réuni pour la seconde fois, le 16 janvier, le comité de pilotage de la démarche.
Celui-ci a notamment été l'occasion de faire un premier point quantitatif. Ainsi, les neuf groupes de travail thématiques ont réuni plus de 300 professionnels et experts du tourisme. Leurs travaux ont porté notamment sur l'accueil dans les aéroports et les gares, les questions liées au numérique, l'adaptation de l'offre aux nouvelles clientèles étrangères, l'investissement dans les infrastructures touristiques, la coopération internationale et les visas, l'emploi, la lutte contre la fracture touristique, l'organisation de la promotion à l'étranger ou encore le tourisme événementiel (sport, affaires...).
Pour sa part, la consultation en ligne - toujours en cours jusqu'au 31 janvier - sur le site dédié aux Assises a déjà recueilli près de 1.500 contributions au niveau national et plus de 15.000 émanant de l'étranger (dont 2.600 venant d'Espagne, 2.300 d'Italie et 1.900 de Chine), ce qui témoignerait "de l'intérêt d'un grand nombre de Français et de touristes étrangers pour le tourisme", se félicite le ministère.

"Une prise de conscience collective"

L'objectif des Assises est de permettre "une prise de conscience collective sur tout ce que le tourisme peut apporter à notre pays en termes d'aménagement du territoire, de retombées économiques de modernisation des infrastructures, d'amélioration des services et donc de qualité de vie". Le travail de réflexion et de propositions engagé à cette occasion doit contribuer à l'élaboration d'"un programme d'actions précis et ambitieux pour dynamiser le tourisme et renforcer l'attractivité de la France", afin de conforter sa place de première destination touristique mondiale. Dans son intervention lors du lancement des Assises, Sylvia Pinel avait notamment fait part - sans anticiper les conclusions de la concertation - de son sentiment que le secteur du tourisme "peut encore davantage se fédérer pour faire émerger plus d'innovation dans les offres proposées, pour qu'elles sortent de l'ordinaire, tout comme nos destinations, nos produits, ou notre accueil". 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle