Localtis, un média Banque des territoires

L’Office français de la biodiversité amplifie le programme "Territoires engagés pour la nature"

Le 5 octobre, l’Office français de la biodiversité (OFB) a détaillé sa volonté de faire croître son programme "Engagés pour la nature". Prévu par le Plan biodiversité et porté conjointement par Régions de France, il s'élargit progressivement à trois catégories d’acteurs : les collectivités infra-départementales mais aussi les entreprises et d’autres partenaires (associations, fédérations). Plus de 150 communes et intercommunalités ont rejoint cette initiative qui incarne désormais le volet "collectivités" du dispositif de mobilisation des acteurs de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB), laquelle est par ailleurs en plein renouvellement. 

L’Office français de la biodiversité (OFB) a détaillé, lors d'un point avec la presse ce 5 octobre, sa volonté d'amplifier la portée du programme "Engagés pour la nature" qu'il porte pour le compte du ministère de la Transition écologique. Avec Régions de France, l'OFB élargit et intensifie l'initiative auprès de trois catégories d’acteurs : les collectivités infra-départementales, qu’elles soient rurales ou urbaines, mais aussi plus récemment les entreprises puis d’autres "partenaires" (associations de tous types, syndicats de salariés, fédérations sportives auprès de qui l’action s’intensifie).

C’est avec les collectivités que le programme a débuté l’an dernier sous l’appellation TEN, pour "Territoires engagés pour la nature". Depuis, l'initiative décolle doucement. Lors des dernières assises nationales de la biodiversité (voir notre article en juin 2019), une soixantaine de communes et intercommunalités issues de cinq régions avaient rallié le dispositif. Elles sont désormais plus de 150 dans neuf régions. Du 7 au 9 octobre prochains, lors de la nouvelle édition de ces assises qui se tient à nouveau à Massy (Essonne) et dont les ateliers et tables rondes pourront être suivis à distance, cet outil de mobilisation sera détaillé et illustré par des exemples locaux. "Nous amplifions l’initiative et comptons bien toucher les nouveaux exécutifs municipaux", assure Pierre Dubreuil, directeur général de l’OFB. "D’ici la fin de l’année, douze régions seront entrées dans le dispositif. Deux nouvelles sont attendues l’an prochain", projette Audrey Coreau, directrice des acteurs et des citoyens au sein de l’OFB. 

Une porte d'entrée régionale

En tant que chef de file "biodiversité", ce sont en effet les régions qui embarquent localement les communes et intercommunalités dans cette démarche de reconnaissance TEN. Certaines passent par des appels à candidatures dédiés, d’autres ouvrent la démarche en continu – "c'est la seconde voie qui est clairement privilégiée", glisse-t-on à l’OFB. Pour décrocher ce sésame TEN, ces collectivités doivent formaliser un plan d’actions pour la biodiversité pluriannuel. "Le but est de faire émerger et de reconnaître ces plans d’actions. Soumis à un jury régional, ces plans font ensuite l’objet d’une évaluation. Cette évaluation est réalisée à partir de critères communs et - détail crucial car dans tout cela la transparence est essentielle - elle est rendue publique", précise Christophe Aubel, directeur général délégué Mobilisation de la société à l’OFB.

L’évaluation des plans d’actions déposés par les premières collectivités reconnues TEN l’an dernier a donc débuté. "En plus de la reconnaissance obtenue, les engagés bénéficient d’une mise en visibilité, elles intègrent un réseau pour partager des pratiques et accéder à des services", poursuit Audrey Coreau. Ce marqueur attestant de leur engagement n’est pas le seul possible, il existe en parallèle des démarches comparables telles que la réalisation d'atlas de la biodiversité communale (ABC). Le quatrième appel à candidatures ABC vient d’ailleurs de se terminer. Et certaines communes font les deux : c’est le cas d’Avignon, reconnue TEN et qui a entamé, confirme Patrice Henon, directeur biodiversité de cette ville, "un ABC et des actions pédagogiques pour pouvoir préserver et valoriser à notre échelon local la biodiversité faunistique et floristique". Les TEN auront en outre de menus privilèges : "Des projets menés à l’OFB pourront être prioritairement fléchés vers eux". Autre avantage, pour participer au concours Capitale de la biodiversité 2021, un questionnaire allégé, moins étoffé que d’habitude, leur est aussi proposé. En prenant de l’ampleur, l’initiative TEN incarne donc désormais le volet collectivités du dispositif de mobilisation des acteurs de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB), lequel est justement en pleine refonte. La précédente (2011-2020) avait parfois manqué de souffle, puisse la prochaine gagner en efficacité, en lisibilité et mieux se décliner localement.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle