Localtis

Covid-19 : modalités assouplies pour les visites dans les Ehpad

Dans le prolongement des annonces d'Édouard Philippe sur la phase 2 du déconfinement (voir notre article du 28 mai 2020), Olivier Véran explique, dans un communiqué du 1er juin, qu'"en cohérence avec l'évolution nationale, les recommandations nationales relatives aux visites dans les établissements hébergeant des personnes âgées sont assouplies à compter du 5 juin 2020" (dans la perspective de la fête des mères et de la fête des pères). Le ministre des Solidarités et de la Santé rappelle toutefois que la situation est loin d'être revenue à la normale dans les Ehpad. Près d'un établissement sur deux (45%) compte en effet encore au moins un cas de Covid-19. Conséquence : "La plus grande vigilance doit donc être observée dans l'application des mesures de sécurité sanitaire rappelées dans les recommandations nationales." Ces impératifs de sécurité doivent toutefois être conciliés avec le souci de lutter contre les effets délétères de l'isolement des résidents (syndrome de glissement) et de répondre aux attentes des familles.

Les personnes âgées en Ehpad ont en effet été totalement isolées dès le début du confinement, avec toutefois quelques rares exceptions pour les personnes en fin de vie (voir notre article du 11 mars 2020). Un premier assouplissement autorisant une reprise des visites est intervenu au bout d'un mois (voir nos articles des 20 et 21 avril 2020), mais avec un protocole drastique et des conditions pas toujours très réalistes (par exemple, une seule visite à la fois dans l'établissement, alors que certains Ehpad comptent plus de 100 places).

Le nouvel assouplissement annoncé par Olivier Véran porte sur trois points. Tout d'abord, la possibilité de visites de plus de deux personnes à la fois, dès lors que la visite n'a pas lieu dans la chambre. Depuis le premier assouplissement, la plupart des Ehpad ont en effet aménagé des espaces dédiés et sécurisés pour les visites (voir notre article du 21 avril 2020). Ensuite, la possibilité de visites de deux personnes en chambre, "lorsque les conditions le permettent". Enfin, la possibilité de visites de mineurs, "à la condition que ces derniers puissent porter un masque". Autre point important : le communiqué d'Olivier Véran précise qu'"il est mis fin à la condition de présence continue d'un professionnel aux côtés des proches", ce qui ne manquera pas de soulager les Ehpad, dont les personnels sont déjà fortement sollicités par ailleurs.

Cet assouplissement s'applique aussi à la reprise d'un plus grand nombre de visites médicales et paramédicales, ainsi que des activités collectives "en tout petits groupes" et de l'intervention de bénévoles formés et encadrés. Lorsque l'établissement est doté d'un jardin ou d'une cour, il est également envisageable d'organiser des activités extérieures (promenades et animations en tout petits groupes).

Ces nouvelles consignes nationales devront être déclinées, voire adaptées localement. Le communiqué rappelle en effet "qu'il revient aux directrices et directeurs d'établissement de décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l'équipe soignante et en particulier les médecins coordonnateurs en Ehpad. Ces mesures sont en effet définies en fonction de la situation sanitaire de l'établissement et dans le respect des préconisations en vigueur dans le territoire concerné. Dans la mesure du possible, il est aussi recommandé de consulter les conseils de la vie sociale des établissements".

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page