Sport - Equipements sportifs : les ZUS vont être passées au crible

Après les territoires ruraux (lire ci-contre notre article du 25 novembre 2011), le ministère des Sports a choisi de consacrer aux zones urbaines sensibles (ZUS) sa prochaine grande enquête relative à l’offre d’équipements sportifs. L'appel d'offres sera clôturé le 30 août 2013 et les résultats rendus publics au printemps prochain.
Le choix d'étudier l’offre d’équipements sportifs dans les ZUS apparaît comme une déclinaison de la convention triennale d’objectifs signée le 4 avril 2013 entre le ministère délégué à la Ville et le ministère des Sports (lire ci-contre notre article du 5 avril 2013). Le ministère des Sports d'y engageait notamment à "favoriser le développement des diagnostics partagés de l’offre sportive (activités et équipements) dans les quartiers de la politique de la ville, en mettant à disposition des acteurs locaux son expertise et ses outils, notamment le recensement des équipements sportifs". 

Un déficit d'équipements sportifs

Selon l'Observatoire national des zones urbaines sensibles (Onzus), les ZUS comptaient en moyenne, en 2009, 20 équipements sportifs pour 10.000 habitants des ZUS, contre 35 pour ceux des aires urbaines. Un déficit qui, selon le cahier des charges de l'étude "traduit un premier niveau d'inégalité propre à la distribution spatiale des équipements sportifs compte tenu de la population". "Les freins sont connus, il faut maintenant analyser, commente-t-on à la direction des Sports.  L'information brute ne permet pas le diagnostic. L'objectif est de faire un diagnostic, d'apprécier les freins, de comprendre pourquoi il n'y a pas plus d'équipements, de voir si on peut en mettre plus. Et après d'orienter l'action du CNDS [Centre national pour le développement du sport] pour que ça fonctionne mieux."

Identifier les carences au niveau régional

L’étude s'appuiera sur le recensement des équipements sportifs (RES) qui, au 16 juin 2013, répertorie 322.210 équipements, espaces ou sites de pratiques, et sur un ensemble d’indicateurs géographiques permettant de qualifier la situation des ZUS au regard des équipements sportifs et permettant notamment de repérer celles qui sont les plus pénalisées. "Si l’étude porte sur l’ensemble du territoire national, précise son cahier des charges, elle doit également pouvoir être facilement réutilisée au niveau régional. En effet, cet échelon est celui permettant d’identifier au mieux les carences des territoires en équipements sportifs et d’apporter des éléments d’analyse en matière d’offre et de demande."
Le travail préparatoire engagé par la direction des Sports et un comité d’experts a permis de dégager les premières problématiques à traiter : description de l'offre en équipements sportifs en ZUS ; activités sportives en ZUS et freins à la pratique des résidents (autrement dit, adéquation entre l'offre et la demande) ; typologie des ZUS selon les caractéristiques des populations, leur niveau d'équipement et leur situation au sein de l'agglomération. C'est donc une approche autant qualitative que quantitative qui est attendue. 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle