Transports - Financement des LGV dans le Sud-Ouest : accord sur les grands principes

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies ,et les présidents des collectivités concernées se sont mis d'accord mardi 12 juillet sur les grands principes régissant la mission de financement des lignes ferroviaires à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax avec comme objectif la signature d'un protocole financier et d'une convention de financement pour les études d'avant-projet et l'action foncière au printemps 2017. Une réunion de travail s'est tenue au ministère à ce sujet avec la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, et la première adjointe au maire de Bordeaux, Virginie Calmels. Les participants ont également convenu d'une convention de 45 millions d'euros, financée à 50-50 par l'Etat et les collectivités locales, pour poursuivre les études et engager les acquisitions foncières, précise un communiqué du secrétaire d'Etat. Une nouvelle réunion se tiendra à la mi-septembre
La LGV Bordeaux-Toulouse doit mettre Toulouse à un peu plus de 3 heures de Paris, contre au moins 5h20 aujourd'hui. Le coût des nouvelles lignes est estimé à 8,3 milliards d'euros, avec des hypothèses de mise en service en 2024 pour Bordeaux-Toulouse et en 2027 pour Bordeaux-Dax.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle