Santé / Social - L'Agence nationale de santé publique, un nouveau partenaire pour les collectivités

Un décret du 27 avril 2016 met en place, à compter du 1er mai, l'Agence nationale de santé publique. L'ANSP résulte de la fusion de trois agences sanitaires : l'Institut de veille sanitaire (InVS), l'Institut de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) et l'Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus). La nouvelle agence s'est dotée, dès sa création, d'une "marque commerciale" - dont le nom devrait s'imposer progressivement -, sous la forme de Santé publique France.
Sur la trentaine de membres de son conseil d'administration, la nouvelle agence compte deux représentants des collectivités territoriales : un élu désigné par l'Association des maires de France (AMF) et un autre désigné par l'Assemblée des départements de France (ADF).
En pratique, l'ANSP reprend les compétences des trois agences préexistantes, avec l'idée de dégager des synergies. Dans la lignée de l'Inpes, elle assurera ainsi les grandes campagnes nationales de prévention, mais aussi les actions de terrain, souvent en liaison avec les collectivités territoriales, par exemple en matière de nutrition ou de prévention des effets du vieillissement.
Dans le prolongement de l'InVS, l'ANSP assurera notamment l'ensemble de la veille et des investigations épidémiologiques sur l'ensemble du territoire national. Ceci inclut, par exemple, les investigations sur les toxi-infections alimentaires collectives (Tiac) survenant en restauration scolaire ou en Ehpad. Le plan canicule et le plan grand froid seront également repris par l'ANSP.
Plus discret, l'Eprus assure la préparation et la réponse aux crises sanitaires, à travers la création et la gestion de réserves de médicaments et de vaccins, ou la mobilisation de la réserve sanitaire.
A noter : dans sa mission épidémiologique, l'ANSP sera présente dans les agences régionales de santé (ARS), à travers les cellules interrégionales d'épidémiologie (Cire), rattachées à la fois au directeur général de l'ANSP et au directeur général de l'ARS.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle