Culture - L'Assemblée se penche sur la débâcle du mécénat culturel

La mission d'information de l'Assemblée nationale sur les nouvelles formes du mécénat culturel a tenu sa première réunion le 13 avril. Mise en place par la commission des affaires culturelles, elle compte seize membres représentant tous les groupes politiques et est présidée par Michel Herbillon, député du Val-de-Marne. Cette mission d'information est la conséquence directe du véritable effondrement du mécénat culturel entre 2008 et 2010. Sur cette période, les sommes consacrées par les entreprises au mécénat culturel sont en effet passées de 975 millions d'euros à 380 millions (voir nos articles ci-contre du 13 octobre 2010 et du 25 mars 2009). Cette évolution est d'autant plus inquiétante que les autres secteurs du mécénat ont mieux résisté à la crise. Si le mécénat d'entreprise a diminué de 20% entre 2008 et 2010, la chute est de 61% pour le mécénat culturel, soit un recul trois fois supérieur aux autres secteurs. Cette situation met en difficulté un certain nombre d'activités ou de manifestations, à un moment où les collectivités - et surtout les départements - ont tendance à réduire eux aussi leurs financements (voir notre article ci-contre du 17 septembre 2010).

Enrayer la chute

La mission d'information entend donc faire "des propositions susceptibles d’enrayer la chute récente du mécénat culturel et de remédier à la faiblesse persistante du mécénat des PME et du mécénat en région, comme du mécénat dans les secteurs du spectacle vivant et des arts plastiques". Elle prévoit également d'étudier "plus généralement les moyens de lever les freins au développement du mécénat culturel". Pour cela, la mission va se pencher sur l'efficacité des différentes lois (1987, 1990 et 2003) qui ont mis en place le mécénat culturel en France. Elle va également s'intéresser aux "dispositifs fiscaux annexes" et tenter d'évaluer la dépense fiscale engendrée par le mécénat culturel. Enfin, elle entend mesurer le poids des différentes formes de mécénat culturel et leur évolution (mécénat financier, mécénat de compétences, mécénat en nature, mécénat technologique...). Pour ce faire, la mission va auditionner des responsables d'institutions culturelles, d'organismes professionnels du secteur du mécénat, de fondations d’entreprise, de grands mécènes, de gestionnaires de monuments historiques - dont les collectivités -, ainsi que les représentants des principaux ministères concernés. La mission entend également se rendre sur le terrain pour "prendre connaissance des politiques, des moyens et des difficultés des institutions culturelles en région" et analyser des expériences étrangères.
Bien que le communiqué de lancement de la mission ne l'évoque pas, celle-ci s'interrogera probablement sur les ressorts de la brusque désaffection des entreprises pour le mécénat culturel. Il semble en effet que ces dernières reportent une partie de leurs financements sur des secteurs jugées plus en phase avec les préoccupations de la société, comme le développement durable ou le social.
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle