Social - Le coût moyen de l'hébergement en Ehpad est de 1.857 euros par mois

Le cabinet d'audit KPMG publie une nouvelle livraison de son "Observatoire des Ehpad". Une publication qui tombe particulièrement bien, alors que le chef de l'Etat a lancé l'idée d'un encadrement des tarifs des établissements d'hébergement pour personnes âgées (Ehpa), dont les Ehpad sont la principale composante (voir nos articles ci-contre du 28 janvier et du 4 février 2013). L'étude - dont la précédente édition remonte à 2009 - a été menée, à partir de l'exploitation des données des comptes administratifs 2011, sur la base d'un échantillon conséquent de 323 Ehpad publics et privés non lucratifs.
Dans le débat actuel sur le coût des maisons de retraite, l'étude de KPMG a le grand mérite de fournir un prix moyen d'hébergement pour l'ensemble des structures de l'échantillon : 1.857 euros par mois, soit 61 euros par jour. Ce reste à charge est à comparer au montant moyen de la pension de retraite, soit 900 euros par mois pour les femmes, qui constituent l'essentiel de la clientèle des maisons de retraite. Par ailleurs, la moyenne de 1.857 euros par mois recouvre évidemment de forts écarts géographiques et selon les établissements. Le prix moyen de l'hébergement en Ile-de-France est ainsi de 2.242 euros par mois, contre 1.819 euros dans le reste de la France, soit un surcoût de 26%.
Côté encadrement, le tableau est mitigé. Le taux moyen d'encadrement est ainsi de 0,59 ETP (équivalent temps plein) par lit occupé, alors que le plan Solidarité grand âge 2007-2012 fixait un objectif de 0,65 ETP. Celui-ci est toutefois presque atteint (0,64 ETP par lit occupé) dans les établissements accueillant des personnes âgées très dépendantes. Mais, dans ce cas de figure, le plan suggérait plutôt d'atteindre un ratio de un pour un. La question de l'encadrement se pose avec d'autant plus d'acuité que le niveau de dépendance continue de s'accroître. Sur l'échantillon étudié, le GIR moyen pondéré (GMP) est en effet de 670, contre 646 en 2009. Le niveau de dépendance est particulièrement fort dans les Ehpad publics : 50% d'entre eux affichent un GMP supérieur à 700, contre seulement 34% des établissements privés non lucratifs.
L'âge moyen à l'entrée en maison de retraite s'est également accru. De 83,5 ans en 2007, il est passé aujourd'hui à 85,06 ans. L'âge moyen des personnes accueillies est désormais de 85,84 ans pour les femmes et de 84,62 ans pour les hommes. Compte tenu de l'importance de la demande, les Ehpad présentent un taux d'occupation moyen très élevé (96% en 2011, contre 97% en 2009), ainsi qu'un taux de renouvellement de 27% par an.
KPMG étant avant tout un cabinet d'audit comptable, l'étude s'attarde longuement sur la formation des coûts des Ehpad. Le coût net journalier global par résident est ainsi de l'ordre de 90 euros, avec de très faibles différences selon les statuts et la fiscalité applicable : 89,08 euros pour les Ehpad publics, 89,17 euros pour les privés non fiscalisés et 90,80 euros pour les privés fiscalisés. Ces moyennes recouvrent cependant des écarts importants entre établissements (par exemple, de 67,27 à 116,41 euros pour les Ehpad publics) et selon la localisation géographique (coût net journalier moyen de 108,83 euros en Ile-de-France, contre 87,63 euros dans le reste de la France). Bien entendu, le coût net journalier global varie fortement selon le niveau de dépendance : 81,68 euros dans les établissements affichant un GMP inférieur à 600, 87,26 euros entre 600 et 700 et 97,60 euros au-delà de 700.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle