Le programme de la Conférence des familles enfin dévoilé

La Conférence des familles, qui se déroulera à Paris les 5 et 6 octobre, a enfin son programme officiel. Son élaboration s'est révélée plutôt laborieuse, au point que la conférence, initialement prévue à la mi-septembre, a finalement été décalée de trois semaines. L'événement est de taille puisque la conférence – qui s'appelait alors Conférence de la famille et se tenait sur un rythme annuel – ne s'est plus réunie depuis... 2004.  Le contexte apparaît toutefois assez peu favorable. Ainsi, le projet de loi de financement la sécurité sociale (PLFSS) pour 2022, ne comporte, comme son prédécesseur, aucune mesure spécifique relative à la famille (voir notre article du 24 septembre 2021), compte tenu de la nécessité de financer les suites de la crise sanitaire et du Ségur de la santé, mais aussi les mesures, annoncées par le Premier ministre, sur la prise en charge de la perte d'autonomie. Parmi les réformes en cours figure l'examen du projet de loi relatif à la protection de l'enfant (voir notre article du 9 juillet 2021) mais, comme son titre l'indique, celui-ci est centré sur le domaine très spécifique de la protection de l'enfance. La seule réforme importante en cours est celle des modes de garde de la petite enfance, mais elle est déjà bien avancée, même si quelques textes doivent encore être publiés (voir nos articles du 3 septembre et du 7 septembre 2021).
Malgré le caractère novateur de l'événement, près de vingt ans après la précédente conférence, le programme apparaît donc assez limité. À ce jour, il n'est pas prévu d'intervention du chef de l'État ou du Premier ministre (à la différence de la conférence nationale du handicap). La conférence sera ouverte par Adrien Taquet, le secrétaire d'État chargé de l'enfance et des familles, et clôturée par Olivier Véran, avec la présence de quelques ministres comme Élisabeth Borne (travail, emploi et insertion) ou Élisabeth Moreno (égalité entre les femmes et les hommes), ainsi que celle de François Bayrou, le haut-commissaire au plan (voir notre article du 19 mai 2021).
Selon Adrien Taquet, la conférence "permettra, en lien avec tous les partenaires des politiques familiales, d’exposer les problèmes concrets des familles, les solutions mises en place pour y répondre et de préparer, ensemble, les grands défis qui nous attendent". Elle sera aussi l'occasion d'"échanger autour des deux priorités de la politique familiale depuis quatre ans" : organiser une vie collective plus accueillante pour toutes les familles, en leur offrant les aides, congés et services que les Français attendent, et protéger par des aides spécifiques les familles qui en ont le plus besoin.
Plusieurs tables rondes sont prévues à ce titre, sur l'accompagnement des parents durant les 1.000 premiers jours de l'enfant et au-delà, sur les familles monoparentales, sur une meilleurs conciliation de la vie familiale et professionnelle, ou encore sur l'offre d'un accueil de qualité pour tous les enfants. Quelques événements sont également programmés, comme la signature du "Protocole d’engagements pour une utilisation raisonnée et raisonnable des écrans chez les mineurs", la remise du rapport "Renforcer le modèle français de conciliation entre vie des enfants, vie des parents et vie des entreprises", ou encore la cérémonie de signature de la nouvelle "Charte de la parentalité en entreprise" (mais pas celle de la charte nationale de soutien à la parentalité, dont le texte ne semble pas encore finalisé).

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle