L'Éducation nationale tire un bilan chiffré de la continuité pédagogique

Un an après le début de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19, comment s'est passée la continuité pédagogique ? Le ministère de l'Éducation nationale apporte des réponses dans un dossier de presse publié le 11 mars 2021.

Globalement, le ministère se félicite que, hormis durant la période de confinement du 16 mars au 11 mai 2020, les établissements scolaires soient restés ouverts, "permettant de réduire les conséquences psychologiques, sociales et éducatives pour 12,5 millions d'élèves". En outre, le calendrier scolaire a été maintenu et les passages d'examens ont été adaptés.

Surtout, la continuité pédagogique a été soutenue "dès avant le confinement" par la création et la mise à disposition de ressources et de services numériques. Lors du premier confinement, les services numériques du Cned (Centre national d'enseignement à distance) ont permis la tenue de 11,5 millions de classes virtuelles, soit 164.000 classes par jour en moyenne. En janvier 2021, plus de 2 millions de participants uniques ont encore assisté aux classes virtuelles du Cned, dont 1,8 million de lycéens. Quant aux ENT (environnements numériques de travail), ils ont enregistré 217 millions de visites pour le seul mois de mars 2020, et encore plus de 29 millions pour la semaine du 9 novembre 2020.

Par ailleurs, durant l'été 2020, dans le cadre de l'opération "Vacances apprenantes", qui a bénéficié à un million d'enfants, ce sont 3.800 écoles qui sont restées ouvertes grâce à la mobilisation de plus de 20.000 enseignants et personnels.