Les Hashtags 2020 spécial Covid récompensent les collectivités qui ont choisi l'humour et le positif

L'Observatoire socialmedia des Territoires et Cap'Com ont remis les Hashtags 2020 des collectivités sur les réseaux sociaux, placés sous le signe des initiatives prises en lien avec la crise du Covid-19. Le Hashtag d'or est allé à la ville de Crépy-en-Valois pour son "#RemèdeContreLaMorosité". Onze hashtags d'argent et 23 de bronze ont été décernés.

L'Observatoire socialmedia des Territoires et Cap'Com ont remis, comme chaque année depuis trois ans, les Hashtags 2020 des collectivités sur les réseaux sociaux. Mais cette édition revêt un caractère particulier avec la crise sanitaire et la crise économique qui en a résulté. Les Hashtags 2020 sont donc placés sous le signe du Covid-19. Ils offrent ainsi "un coup de projecteur sur une période inédite et intense qui a contribué à révéler plusieurs aspects de la com numérique".

Le Covid-19, accélérateur de la numérisation

Pour Cap'Com et l'Observatoire socialmedia des Territoires, ces circonstances exceptionnelles ont "poussé la création d’outils devenus nécessaires en période de confinement. Une bonne partie subsiste toujours, comme ces comptes Facebook de collectivités qui n’en avaient pas, ou ces fameux systèmes d’alertes par SMS ou façon panneau lumineux".

Le Hashtag d'or est ainsi allé à la ville de Crépy-en-Valois (Oise, 15.000 habitants) – où vivait le premier Français décédé du Covid-19 –, pour "#RemèdeContreLaMorosité, un hashtag lancé avec l'idée de redonner le sourire aux habitants de l'un des premiers clusters de France, et qui été repris par de nombreuses autres collectivités sur leurs réseaux sociaux". Le hashtag a ensuite été effectivement repris par de nombreuses collectivités territoriales à travers la France. En pratique, le hashtag de Crépy-en-Valois fédère toute une série de services ou d'activités récréatives proposées durant le confinement et au-delà. Le tout conçu "avec la volonté de redonner le sourire aux habitants, au milieu d’un flot de mauvaises nouvelles que porte le coronavirus".

Sourire, Information et actions culturelles

À la différence du hashtag d'or, les hashtags d'argent distinguent plusieurs catégories. La catégorie "Sourire" a ainsi distingué la ville de Lambersart (Nord, 28.000 habitants) pour son détournement d'affiches d'événements traditionnels de la commune, annulés pour cause de Covid-19. On trouve ainsi des visuels sur les Foulées canapétoises, Mon appart' en fête, la Maison des créateurs, les Dimanches au fond de mon lit...

La catégorie "Information" a récompensé Nantes pour ses "Minutes appreNantes" (parole donnée aux habitants dans un podcast diffusé les mardi et vendredi) et Marcq-en-Barœul (Nord, 39.000 habitants), "pour son plan éditorial annoncé comme un programme télé", présenté sur Facebook. La communauté d'agglomération Paris-Saclay (Essonne, 313.000 habitants) a remporté la catégorie "Campagne de sensibilisation" pour sa campagne "#HérosduQuotidien [qui] développe un message positif, valorisant le quidam, dont les choix individuels au quotidien impactent le collectif". Le tout avec des visuels et des slogans simples, comme "Elle doit aller au boulot, elle a choisi le vélo", avec une femme habillée comme tous les jours tandis que son ombre la montre avec une cape type Wonderwoman.

La ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis, 107.000 habitants) a reçu le hashtag d'argent dans la catégorie "Actions culturelles", pour son programme #MontreuilAuBalcon, qui s'appuie sur le réservoir d'artistes habitant la commune. En pratique, il s'agit de la captation vidéo et de la mise en ligne de certains de ces mini-concerts quotidiens. Dans la catégorie "Participation des agents", la ville de Bordeaux a été récompensée pour "la reconnaissance populaire du travail des éboueurs, initiative personnelle d'un agent de la collecte". A l'origine : un agent de collecte à Bordeaux Métropole, qui a filmé la reconnaissance populaire du travail des éboueurs et envoyé la vidéo à la rédaction du JT de France Télévision.

Participation, vidéo et solidarité

Deux collectivités ont été distinguées dans la catégorie "Participation du public" : les villes de Pulnoy (Meurthe-et-Moselle, 4.500 habitants), qui a su habilement retourner un "bad buzz" sur le maintien du marché durant le confinement, et de Marseillan (Hérault, 7.800 habitants) pour "Des enfants mobilisés remercient les métiers mobilisés", qui a repris l'initiative d'un collectif de mamans très actives sur Facebook, "Les petits Marseillanais confinés".

Hazebrouck (Nord, 22.000 habitants) a obtenu le hashtag d'argent dans la catégorie "Jeu et divertissement", pour la réalisation d'un Escape Game entièrement conçu par les agents en utilisant les lieux emblématiques de la ville. En revanche, c'est un département – le Gers – qui a remporté la catégorie "Digitalisation", pour un "dispositif complet pensé pour les différentes cibles des réseaux sociaux", comprenant notamment un dispositif 360° adapté à chaque canal et la mise en place rapide d'un hashtag dédié #Covid19Gers.

La catégorie "Vidéo" a récompensé la ville de Marseille, pour Corona Wars, réalisé avec l'orchestre philharmonique de Marseille. Le titre et le visuel rappellent un très célèbre film de science-fiction. Deux collectivités ont remporté le hashtag d'argent "Solidarité" : la région Occitanie pour sa plateforme "Solidarité Occitanie alimentation" et la ville de Schiltigheim (Bas-Rhin, 32.000 habitants) pour la création d'un groupe Facebook #RestosChezVous, doublé d'une carte participative.

S'ajoutent à ces distinctions pas moins de 38 hashtags de bronze. Les liens ci-dessous permettent de retrouver la description de toutes ces réalisations. Une mine d'inspirations diverses pour d'autres collectivités...

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle