Les Rencontres Cœur de Ville #2 : Consolidons les stratégies en faveur du commerce de proximité

Action cœur de ville

CHARTRES : Renforcer le dynamisme commercial : Comment générer de nouveaux flux qui bénéficient au commerce de proximité 

Atelier animé par Jean Pierre Gorges Maire de la Ville de Chartres 

Ville de Chartres / Région Centre-Val-de-Loire / 38 752 habitants 

Problématique: 

A Chartres, dès 2001, le centre-ville est caractérisé de « belle endormie » :  1 600 logements vides, une activité commerciale inadaptée à une population résidentielle (peu de commerces de proximité), des immeubles vieillissants …Comment renforcer le dynamisme commercial ? Quelles stratégies locales déployer pour quels succès ? Comment générer de nouveaux flux qui bénéficient aux commerces de centre-ville ?

Les enjeux: 

Etablir une stratégie sur le long terme pour redynamiser le centre-ville et offrir une qualité de vie suffisante pour que les citoyens, commerçants et entreprises aient envie de venir s’y installer.

Méthodes mobilisées : 

  • Ramener les objets culturels en centre-ville : cinéma, théâtres, médiathèques, nouvel hôtel de ville, pôle de gare réaménagé…
  • S’appuyer sur des zones piétonnes et donc aménager des places de stationnement, proposer des moyens de transports collectifs propres et efficaces : réseau de bus, gratuité des transports pour les moins de 18 ans, etc.
  • Animer ces zones piétonnes grâce à des projets culturels et sportifs et valoriser le patrimoine (mise en lumière) tout en garantissant la sécurité (150 caméras) et la propreté.
  • Transformer l’habitat en proposant une plus grande mixité sociale (25 à 30% de logements sociaux en proximité de centre-ville) et mettre en place tous les outils pour accompagner les propriétaires d’immeubles privés souhaitant réaménager leurs biens et pas seulement leurs pieds d’immeubles.
  • Favoriser l’installation de commerces de proximité, de « locomotives commerciales » et accompagner l’installation de commerces attractifs ayant besoin de plus grandes superficies.
  • Favoriser la mixité sociale en assurant entre 25 à 30 % de logements sociaux au sein même de programmes privés car la logique est une mixité totale.

 

La clé c’est de lancer tous ces projets en même temps, sur le temps long, petit à petit, avec le bon accompagnement financier.

Résultats observés : 

Une stratégie de long terme de tout ramener en centre-ville coûteuse mais qui porte déjà ses fruits :

  • Le cinéma c’est 500 000 personnes par an qui réinvestissent le centre-ville
  • La médiathèque c’est 1 200 personnes/jour, même le dimanche
  • La création d’un parking sous-terrain de 1 200 places qui dessert les points principaux du centre-ville
  • Le futur hôtel de ville (500 personnes) va rediriger tous les flux générés par les formalités de l’agglomération en hyper-centre

 

Repenser la ville : passer d’une urbanisation d’opportunités à une urbanisation réfléchie 

Haut de page