Habitat - Logement social : un an après, le site de la demande en ligne agrège 20% des demandes nationales

Un an après la mise en place du dispositif (voir notre article ci-contre du 14 avril 2015), le ministère du Logement dresse un premier bilan de la demande de logement social en ligne. Après une longue période de maturation, le site internet www.demande-logement-social.gouv.fr permet en effet de déposer sa demande en ligne depuis avril 2015. Ce dernier existait en réalité depuis décembre 2013, mais il ne permettait jusqu'alors que de renouveler une demande traditionnelle, grâce au numéro unique de dossier.

20% de demandes nationales, 33% en Ile-de-France et 50% à Paris

Ce portail est le fruit d'une collaboration entre le ministère du Logement et l'Union sociale pour l'habitat (USH), à travers le GIP SNE (Système national d'enregistrement) créé par la loi Alur (pour l'accès au logement et un urbanisme rénové) du 24 mars 2014.
Un an après sa mise en place, le bilan apparaît contrasté. Le site dédié affiche certes 400.000 visites mensuelles, mais seules 120.000 demandes ont été déposées entre avril 2015 et avril 2016. Un chiffre à rapprocher - même s'il faut tenir compte d'une inévitable période de montée en charge - d'un total d'environ 1,7 million de demandeurs d'un logement social en attente.
Sur le seul mois de mars 2016 - près d'un an après la mise en place du dispositif -, le site dédié a ainsi enregistré 20% des demandes nationales. La répartition territoriale est toutefois très contrastée. Les 20% de demandes en lignes enregistrées au niveau national grimpent en effet à 33% en Ile-de-France et à 50% à Paris.

Vers le "dossier unique numérique"

Ces taux devraient continuer de progresser, car - outre une notoriété croissante - le site va bénéficier de plusieurs améliorations et enrichissements. La plus importante, qui doit intervenir "dans les prochains mois", consiste en la possibilité donnée au demandeur de consulter et d'alimenter lui-même son "dossier unique numérique" sur la plateforme.
Avec ce nouveau service, expérimenté dans le Nord et le Pas-de-Calais, le demandeur n'aura plus à fournir qu'une seule fois les pièces demandées par les bailleurs sociaux ou les collectivités lorsqu'un logement est disponible. Si le demandeur n'a pas la possibilité de numériser lui-même ces pièces, le premier destinataire du dossier papier s'en chargera pour son compte avant de les verser au dossier unique de l'intéressé.
Autre amélioration, qui ne semble toutefois pas être accessible pour l'instant depuis la page d'accueil du portail (voir le lien direct ci-contre) : une rubrique "Statistiques" permet d'accéder à "plusieurs milliers de jeux de données statistiques relatives aux demandes de logement social. L'outil - qui ressemble étrangement à celui du portail des observatoires locaux des loyers récemment mis en ligne par l'Anil (voir notre article ci-contre du 28 janvier 2016) - permet de programmer des recherches et des tris personnalisés. Mais, comme pour celui de l'Anil, sa complexité et son manque d'ergonomie ne le destinent manifestement pas au demandeur de base, mais ciblent plutôt les acteurs du logement social et les chercheurs.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle