Environnement - Mobilisation tous azimuts contre les pesticides et leurs impacts sur la santé

Jusqu'au 30 mars, la "11e semaine pour les alternatives aux pesticides", qui coïncide avec l'arrivée du printemps et la reprise des épandages, propose dans toute la France des centaines d'événements destinés à mieux faire connaître au grand public les impacts de ces produits sur la santé et l'environnement. Alors que les derniers chiffres officiels montrent une recrudescence des pesticides dans les campagnes françaises et que la question a été âprement débattue lors de l'examen en deuxième lecture du projet de loi sur la biodiversité à l'Assemblée nationale, le collectif d'organisations à l'origine de l'événement, coordonné par l'association Générations futures, entend cette année "sensibiliser le monde médical et promouvoir les alternatives afin que la santé environnementale soit mieux reconnue". "Ce focus permettra également de faire pression sur les décideurs politiques afin qu'ils mettent en place de réelles politiques de diminution des pesticides et de protection de la santé, aussi bien des professionnels que des particuliers", pointe Générations Futures.
Parmi les organisations participant à cette semaine figurent des associations environnementales, des organisations agricoles comme la Fédération nationale d'agriculture biologique, l'Union nationale de l'apiculture française, les Biocoop, Slow Food International ou encore Terre de liens, qui participe pour la première fois cette année. L'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema), NatureParif et la mairie de Paris figurent également parmi les partenaires nationaux. Plus de 400 acteurs locaux participent aussi à l'opération.
Une "marche verte citoyenne contre les pesticides" est annoncée à Paris pour le 26 mars à 14h00, au départ de la République. Le 21 mars, un prix "De la santé dans nos paniers" sera remis à l'hôtel de ville de Paris, récompensant des projets favorisant l'accès à une alimentation de qualité et permettant d'améliorer les connaissances du public. Parmi les rendez-vous, plus d'une centaine de ciné-débats, des conférences avec entre autres la participation de l'activiste Paul Watson ou de Pierre Rabhi, des visites de fermes, de moulins, de stations d'épuration, des marchés bio et des dégustations, des spectacles, des concours de dessins dans les écoles, des formations au zéro phyto dans les communes, il sera aussi question de l'introduction de produits bio en restauration collective. Les jardineries Botanic, qui ne vendent plus de pesticides, collecteront les phytosanitaires usagés. Dans le cadre d'une campagne baptisée "Zero phyto 100% bio", Agir pour l'environnement, Bioconsom'acteurs et Générations Futures lanceront le 29 mars à l'Assemblée nationale un "kit de mobilisation à destination des élus".
De nombreuses collectivités de toutes tailles participent à la Semaine, parmi lesquelles la communauté de communes du Pays de Ribeauvillé, les villes de Rouen, Villeurbanne et Metz, les communes de Locoal-Mendon (56), Rilhac-Rancon (87), Cucuron (84) ou La Roche-Chalais (24). Certaines régions sont particulièrement mobilisées. En Bretagne, par exemple, le syndicat de bassin du Scorff organise à lui seul une trentaine d'événements pour petits et grands sur son territoire – ciné-débats, ateliers "ne jetez plus vos livres, plantez-les", marchés de producteurs bio locaux avec dégustation, portes-ouvertes de fermes et visites de lieux cultivés au naturel, expositions artistiques… La mairie de Landévant, dans le Morbihan, met en place une exposition "Des communes et des jardins sans pesticides. Pourquoi ? Comment?" qui fait le point sur l'utilisation de ces produits et les changements de pratiques de désherbage. Dans les Vosges, la ville d'Epinal co-organise une conférence avec le professeur Gilles-Eric Seralini et le chef cuisinier Jérôme Douzelet sur la question des "plaisirs cuisinés ou poisons cachés".
A noter aussi, le 24 mars, la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, remettra les premiers labels "Terre saine, communes sans pesticides".
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle