Plan de relance : 26 milliards d'euros déployés au 1er mars 2021

26 milliards d'euros de crédits - dont 10 milliards de baisses d'impôts de production - sont déjà engagés sur les territoires sur l'objectif gouvernemental de 40 milliards d'euros d'ici fin 2021. "Nous tenons donc nos objectifs, nous sommes même, en termes de déploiement, au-dessus des objectifs que nous nous étions fixés", a ainsi insisté Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, lors d'une présentation le 1er mars 2021 du déploiement de France Relance dans les régions et départements. Au total, au 1er mars, plus de 30.000 entreprises industrielles, agricoles ou commerciales sont soutenues par le plan, dont 70% de PME, 600.000 bénéficient de la baisse des impôts de production et plus de 1 million de jeunes et de ménages ont bénéficié directement des crédits de France Relance sous la forme du plan "1 jeune 1 solution" ou des primes à la conversion de MaPrimeRenov' pour la rénovation énergétique des bâtiments. "Croyez-moi, nous sommes déterminés à accélérer encore le déploiement de France Relance sur les territoires", a affirmé Bruno Le Maire, insistant sur la contractualisation avec les collectivités territoriales. Sept accords de relance ont été signés entre l'Etat et les régions et un premier contrat de relance et de transition écologique (CRTE) a été signé le 26 février avec la métropole de Nantes. Les 800 CRTE doivent être signés d'ici le 30 juin 2021. Le détail des crédits par région et département a également été présenté le 1er mars, dont l'outre-mer qui bénéficie de 1,5 milliard d'euros de soutien direct.
Le ministre a profité de l'occasion pour annoncer quelques nouveautés. Dont 150 millions d'euros supplémentaires pour le programme Territoires d'industrie, qui viennent s'ajouter aux 400 millions prévus dans le plan de relance pour le développement industriel des territoires. A l'heure actuelle, 260 millions d'euros ont déjà permis de financer 500 projets d'investissements d'entreprises mais les demandes continuent à affluer. Autre changement : au-delà des 280 millions d'euros décaissés, 600 millions d'euros supplémentaires vont être consacrés à la digitalisation des PME industrielles, comme l'avait annoncé le gouvernement lors du deuxième comité de suivi du plan de relance du 8 février. "Ce nouveau guichet sera ouvert à partir du 1er mai", a indiqué Bruno Le Maire, les modalités devant être précisées dans les prochaines semaines.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle