Localtis

Plus d'un million d'actions lancées grâce au plan 500.000 formations

Publié le
par
Emilie Zapalski
dans

Emploi

Le plan 500.000 formations lancé il y a un an a permis la mise en place de plus d'un million d'actions, d'après le bilan présenté le 7 mars par le ministère du Travail au Conseil national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelles (Cnefop).

Plus de 1,1 million d'actions, dont 975.000 formations régionalisées, 68.000 accompagnements à la création d'entreprise, 76.000 contrats de professionnalisation et 7.000 accompagnements collectifs à la validation des acquis de l'expérience… Dans un communiqué publié le 7 mars 2017, le ministère du Travail se félicite du bilan du plan 500.000 formations supplémentaires, présenté en bureau du Conseil national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelles (Cnefop).
Les publics les plus éloignés de l'emploi, qui correspondent aux cibles prioritaires du plan, ont pu accéder aux formations proposées : 28% des formations ont bénéficié à des personnes peu ou pas qualifiées, 29% à des jeunes de moins de 26 ans, plus de 20% à des seniors, environ 20% à des demandeurs d'emploi de longue durée et 11% à des personnes en situation de handicap. La durée moyenne des formations s'élève à 487 heures, soit environ quatre mois. Plus d'un tiers des formations sont à visée certifiante.

Le ministère du Travail salue le rôle de Pôle emploi

"Sur le volet régionalisé du plan, le taux de réalisation est de 94% hors Réunion (données non disponibles) et hors conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, non engagé dans le plan et qui a réduit ses formations de 11%", précise le ministère.
Un bilan qui donne l'occasion au ministère de saluer l'implication des différents partenaires : les conseils régionaux, les syndicats, les organisations patronales, qui font partie de la gouvernance quadripartite, mais aussi Pôle emploi. Une évaluation a été lancée début 2017 pour déterminer les enseignements qualitatifs du plan.
D'ici là, une prolongation du plan sur un semestre est prévue. Elle a été proposée début décembre 2016 par l'Etat à ses partenaires. Mais si les partenaires sociaux ont déjà répondu présents en reconduisant l'effort du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), les régions n'adhèrent pas aussi facilement aux conditions de la prolongation (voir notre article du 23 février 2017).
"A ce jour, sur dix-huit régions, cinq avenants sont finalisés ou en cours d'élaboration et quatre lettres d'engagement sont signés, précise le ministère dans son communiqué. Les discussions sont avancées dans quatre régions, ouvertes dans deux autres."

Haut de page