Service national universel : un décret officialise la création du "séjour de cohésion" 

Un décret portant diverses dispositions relatives au service national universel (SNU) vient d’être présenté le 29 juillet 2020, par le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et la ministre des Armées, dans le cadre du conseil des ministres et doit être publié dans le Journal officiel du 30 juillet. Adaptant des dispositions existantes, le décret crée un nouveau type d’accueil collectif de mineurs à caractère éducatif, "le séjour de cohésion" et définit "le cadre dans lequel est accomplie la mission d'intérêt général". Le décret simplifie "d’une part, le recensement pour les mairies et les consulats de France à l’étranger et, d’autre part, le dispositif d’attestation de réalisation de la journée défense et citoyenneté pour les jeunes établis hors de France ainsi que pour les jeunes exemptés de participation à la journée défense et citoyenneté lorsqu’ils ont réalisé le séjour de cohésion du service national universel", est-il précisé dans le compte-rendu du conseil des ministres du 29 juillet. Dispositif interministériel, le décret rappelle que le SNU repose sur une "mise en œuvre partenariale" dont le pilotage mobilise "l’ensemble des services ministériels et déconcentrés concernés ainsi que les collectivités territoriales, les partenaires associatifs, les représentants de la jeunesse et des familles".  
Le décret modifie ainsi "les missions des services de l’État dans les régions et les départements pour leur permettre d’accompagner la montée en charge du service national universel tout en tenant compte des dispositions applicables dans les territoires ultramarins".
Préfiguré en 2019, avec 2.000 jeunes volontaires environ, âgés de 16 ans en moyenne, le dispositif devait se déployer en 2020 dans tous les départements, avec l'objectif d'accueillir au moins 25.000 jeunes volontaires. Mais, entre-temps, l’épidémie du Covid-19 a sévi, nécessitant quelques adaptations.