Localtis, un média Banque des territoires

Service national universel : le gouvernement espère recruter 25.000 jeunes en 2021

Après une année blanche concernant le déploiement du dispositif, du fait de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement lance ce 11 janvier une nouvelle campagne de recrutement de volontaires pour le service national universel (SNU). Cette année, le séjour de cohésion devrait avoir lieu du 21 juin au 2 juillet dans chaque département de métropole et d’outre-mer. 25.000 jeunes - lycéens, apprentis, jeunes travailleurs et jeunes sortis du système scolaire - de 15 à 17 ans pourraient y participer. Les candidats peuvent déposer leur demande sur le site dédié www.snu.gouv.fr Le gouvernement entend garantir une sélection représentative de la diversité des jeunes et s’appuiera notamment pour cela sur la distribution d’un document explicatif dans tous les lycées, selon un communiqué du secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse et de l’Engagement.         

Ce dernier rappelle que le SNU "comporte obligatoirement un séjour de cohésion et une mission d’intérêt général". Les jeunes vivront ce séjour de cohésion "en dehors de leur département de résidence", dans un centre accueillant "environ 200 volontaires et une trentaine de cadres et de tuteurs", avec l’application des protocoles sanitaires en vigueur. "Compte-tenu du contexte sanitaire, la mobilité sera prioritairement régionale. Tous les frais inhérents à la mise en œuvre du SNU sont pris en charge par l’État : transport, alimentation, activités, tenue, etc.", précise encore le secrétariat d’Etat. 

D’une durée de 12 jours, la mission d’intérêt général doit être réalisée dans l’année qui suit le séjour de cohésion, au sein d’associations, de collectivités locales, d’organismes publics ou de corps en uniforme. Après cette initiation, "chaque jeune peut ensuite poursuivre son engagement au sein de dispositifs existants s’il le souhaite (jeunes sapeurs-pompiers, cadets de la Gendarmerie, service civique, bénévolat…)."