Troisième édition du fonds Friches : 264 lauréats et 121 millions d'euros de subventions

Le gouvernement a dévoilé ce 21 juillet la liste des 264 lauréats de la troisième édition du fonds Friches qui avait donné lieu à un appel à candidatures en février dernier. Les projets sélectionnés, qui recevront 121 millions d'euros de subventions, vont contribuer à recycler 675 hectares et générer environ un million de mètres carrés de logements dont près de la moitié de logements sociaux, selon le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

Lancée le 15 février dernier par l’Ademe (pour les friches industrielles et minières polluées) et les préfets de région (pour les autres friches de toute nature), la troisième édition du fonds Friches a suscité 1.210 candidatures pour 431 millions d'euros de subventions demandées, a annoncé le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires ce 21 juillet. 264 lauréats dont 4 dossiers communs ont été retenus pour 121 millions d'euros de subventions attribuées après redéploiement des crédits des premières éditions. "Ces lauréats contribuent à recycler près de 675 ha de friches, et à générer de l’ordre d’1 million de m² de logements - dont près de 50% seront des logements sociaux –, 179.000 m² d’équipements publics et 750.000 m² de surfaces économiques dont près de 200.000 m² de surfaces industrielles", a indiqué le ministère. Près de 40% des projets lauréats sont inscrits dans les dispositifs "Petites villes de demain" ou "Action cœur de ville". "Ces réalisations feront également preuve d’une grande ambition de qualité environnementale au travers de labels ou certifications en ce sens", a aussi souligné le ministère.

Plus de 1.100 projets financés lors des deux premières éditions

Amorcé dans le cadre du plan France relance, le fonds Friches, doté initialement de 300 millions d’euros, a vu son enveloppe abondée deux fois : une première fois de 350 millions d'euros, en mai 2021, puis une deuxième  fois de 100 millions d'euros supplémentaires, en janvier 2022 (voir notre article). Les deux premières éditions du fonds ont permis de financer 1.118 projets pour 650 millions d'euros, permettant de recycler environ 2.700 ha de friches et de générer près de 5,7 millions de m² de surfaces de logements (dont un tiers de logements sociaux), plus de 4,1 millions de m² de surfaces économiques (bureaux, commerces, industrie…) et plus de 3,9 millions de m² d'équipements publics, détaille le ministère.

Modalités de pérennisation attendues dans le prochain projet de loi de finances

"Les modalités de la pérennisation du fonds Friches, annoncée par le président de la République, seront débattues dans le cadre du projet de loi de finances pour 2023", a-t-il précisé, alors que le Sénat a récemment préconisé de le transformer en "fonds ZAN" (zéro artificialisation nette) en étendant son périmètre à l’ensemble des projets poursuivant l’objectif de sobriété foncière et pas seulement aux friches industrielles" (lire notre article). Le ministère a aussi rappelé le lancement annoncé le 14 juin dernier d’un fonds complémentaire au fonds Friches dédié à la renaturation des villes et doté de 500 millions d'euros (lire notre article). 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle