Une "cure" de culture et de tourisme dans la communauté de communes de l'Ouest Roannais

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Développement économique

Loire

En mai 2009, la communauté de communes de l'Ouest Roannais, dans la Loire, inaugure son pôle artistique et culturel : la Cure. Ce centre réunit en un seul bâtiment point d'information, expositions, accueil de randonneurs et pèlerins, manifestations culturelles, musée et ateliers d'artisans d'art, espace scénographique et atelier d'art. Un projet initié de longue date, qui remporte un franc succès depuis son ouverture.

Dans la Loire, la communauté de communes de l'Ouest Roannais (CCOR, 7 communes, 9.500 habitants), avec notamment la commune de Saint-Jean-Saint Maurice-sur-Loire, est un haut lieu touristique, historique et archéologique. La CCOR est notamment située sur le chemin très fréquenté des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Depuis de nombreuses années, plusieurs associations organisaient, chacune de leur côté, un point information touristique, des activités autour de la randonnée et des expositions artistiques. "Nous avons voulu professionnaliser cet accueil touristique et culturel et rassembler en un lieu unique ces activités", explique Delphine Mosnier, chargée de la communication et du développement touristique de la CCOR.

Professionnaliser l'accueil des différents publics

En 2002, la communauté lance une étude sur l'existant, afin de définir précisément les besoins. Dans la foulée, la commune de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire met sa cure, ancienne habitation du prêtre du village, à disposition de la CCOR. Montage du dossier, demande de subventions, autres projets prioritaires… : les travaux de réhabilitation ne débutent qu'au mois de janvier 2008 pour s'achever en mai 2009, le tout sous le conseil et l’accompagnement de Guillemette Gardette de Médiéval, créatrice du concept d’espace multi-activités et maître d’œuvre de l’aménagement intérieur. Finalement, "la Cure", pôle touristique et culturel, abrite un point information-boutique, une salle d'exposition qui peut accueillir des manifestations culturelles et un jardin. Elle présente un espace "randonnée" avec une salle "hors sac" pour les randonneurs de passage et un gîte de quatre couchages, réservés aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le rez-de-chaussée propose un espace muséographique et scénographique, avec la reconstitution du logement du dernier prêtre ayant vécu dans les lieux dans les années 1970. "Un prétexte pour réaliser des clins d'oeil touristiques. La cave, par exemple, rassemble l'ensemble des vins de la Côte roannaise", précise Delphine Mosnier. Enfin, le bâtiment compte un atelier d'artisan d'art, proposé à la location pour une période de 23 mois avec logement attenant. Aujourd'hui, un couple de potiers occupe les lieux.
La réhabilitation a coûté 538.000 euros environ, scénographie incluse. Elle a bénéficié de plusieurs subventions : dotation du développement rural (90.000 euros), fonds national d'aide au développement territorial (45.000 euros), prix décerné par le Crédit agricole (3.000 euros)..., sans oublier la participation du conseil général (103.000 euros) et de la région Rhône-Alpes (127.000). La CCOR a autofinancé 170.000 euros. Elle prend en charge la programmation annuelle (16.000 euros pour 2010) et un équivalent temps plein. Quelques recettes sont toutefois attendues, même s'il s'agit de sommes symboliques : loyer de l'artisan d'art, billetterie pour les spectacles, location de la salle d'exposition, hébergement des pèlerins, boutique et produits du terroir.

Bilan positif et perspectives prometteuses

Entre son ouverture en mai 2009 et la fin du mois de septembre, la Cure a accueilli 5.000 visiteurs. "Il existe une réelle volonté des élus. Ils jouent le jeu avec les acteurs touristiques locaux. Le but est de développer le tourisme et de bénéficier des retombées économiques possibles", expose la chargée de communication et de développement touristique. Elle espère déjà que le couple de potiers s'installera définitivement sur le territoire.
Pour l'heure, elle travaille à l'organisation de "La biennale des bijoutiers créateurs", organisée les 28 et 29 novembre prochains, en collaboration avec un joaillier de grande renommée, labellisé "patrimoine vivant" et dont l'échoppe-atelier est sur le territoire de la communauté. La Cure a montré qu'en s'appuyant sur l'existant on pouvait monter un projet d'envergure…

Elisa Dupont / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

Communauté de communes de l'Ouest Roannais (CCOR)

Place de la Mairie
42155 Saint-Léger-sur-Roanne
contact@ccor.fr

Delphine Mosnier

Chargée de la communication et du développement touristique
Haut de page