Université d’été du THD 2019 : agir pour des territoires plus connectés

Publié le
dans

Infrastructures numériques, données

Les 17 et 18 septembre, la Région Hauts-de-France a accueilli l’Université d’été du Très Haut Débit (THD) à Marcq-en-Barœul. C’est tout naturellement que la Banque des Territoires, partenaire de l’événement, a répondu présente à ce rendez-vous incontournable en présence de Julien Denormandie, Ministre auprès de la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Au programme de ces deux journées ? Plénières, tables rondes, ateliers thématiques, démo et espace d'exposition autour de l’inclusion numérique, des villes intelligentes et des réseaux d’Initiative Publique (RIP) en autres.

Le Très Haut Débit un enjeu fort pour l’attractivité territoriale

Le THD est source d'attractivité pour les territoires et de développement pour l'économie numérique. Il constitue donc pour la Banque des Territoires une priorité de taille. Un de ses enjeux est de rendre le Très Haut Débit accessible à tous et en tous points du territoire. Pour cette édition, la région Hauts-de-France, pour laquelle la Banque des Territoires a soutenu nombre de projets, a été mise à l’honneur.

L’aménagement numérique du territoire est un sujet stratégique pour la Banque des Territoires. En ce qui concerne particulièrement les Hauts-de-France, nous avons réalisé 94M€ de prêts et 51 M€ d’investissements sur le territoire pour le déploiement de réseaux Haut et Très Haut Débit depuis plusieurs années 

Sandra Moreels, responsable numérique Normandie et Hauts-de-France de la Banque des Territoires

L’offre de la Banque des Territoires : des solutions innovantes à forts impacts territoriaux

Pour couvrir en très haut débit toutes les zones, notamment rurales et peu denses, la Banque des Territoires met à disposition son expertise, son offre d’ingénierie, de prêt et d’investissement pour accompagner les territoires tout au long de leurs projets d’infrastructures numériques.

La couverture numérique n’est qu’une première étape vers des territoires + attractifs + durables + inclusifs. La Banque des Territoires agit également sur le sujet des services numériques afin de permettre à chacun de bénéficier, grâce au numérique, de services qui facilitent la vie au quotidien.

Qu’il s’agisse d’accompagnement de structures telles que des startups (covoiturage, mise à disposition des véhicules électriques…), d’élaboration d’études sectorielles sur les nouveaux usages et services numériques émergents ou encore de services, tel que dataviz, pour soutenir les collectivités dans une utilisation stratégique de leurs données, un panel large de solutions est proposé par la Banque des Territoires.

La « donnée » a aussi une importance capitale dans le déploiement de ces nouveaux services. Face au foisonnement des données produites sur les territoires, par les collectivités elle-mêmes, par leurs délégataires, par les grandes entreprises du numérique (comme waze notamment), comment les collectivités peuvent-elles garder une forme de maîtrise ? La Banque des Territoires a un rôle fort d’accompagnement des collectivités sur cette question qui va de l’accompagnement amont à l’investissement dans des solutions concrètes en passant par des services sur le portail de la Banque des Territoires, par exemple dataviz.

La donnée permet une meilleure connaissance du territoire et l’usage de la data apporte un meilleur pilotage et une maîtrise plus grande des services de la collectivité. La donnée est également un gage de transparence et d’ouverture.

Didier Célisse, responsable marketing & animation territoriale, direction de l’investissement de la Banque des Territoires
Haut de page