ADN Tourisme pense encore possible de réaliser 65 à 70% de la saison d'été

Dans une interview du 24 mai au site spécialisé TourMag, Stéphane Villain, le président délégué d'ADN Tourisme, s'est risqué à un pronostic sur ce que pourrait être la saison d'été 2020. Créé officiellement le 11 mars – une semaine avant l'instauration de l'état d'urgence sanitaire et l'effondrement de l'activité touristique – ADN Tourisme regroupe désormais l'ensemble des offices de tourisme, qu'ils soient communaux et intercommunaux, départementaux ou régionaux (voir notre article du 18 mars 2020).

Pour son président délégué, qui préside aussi Charente Tourisme, "si les conditions sont à peu près à l'identique des saisons précédentes, nous pourrions réaliser 65% à 70% de la saison habituelle. Nous pourrions sauver les meubles si aucun revirement de l'épidémie n'intervient entre temps. Et puis nous pouvons espérer une belle arrière-saison". Une prévision qui restait alors toutefois suspendue à de nombreuses conditions : la levée de la barrière des 100 kilomètres, la réouverture des cafés et restaurants sur tout le territoire, la nature des règles sanitaires qui seront mises en place... Certes, "il reste des incertitudes mais les voyants sont plutôt au vert". Des incertitudes en partie levées depuis par les annonces, ce 28 mai, du Premier ministre : fin de la limite des 100 kilomètres dès ce 2 juin, réouverture des cafés et restaurants ainsi que des hébergements touristiques tels que les campings... (voir notre article de ce jour).

Pour le président délégué d'ADN Tourisme, "les Français n'ont qu'une envie, c'est de partir en vacances". Et les offices de tourisme prévoient "que les 9 millions de Français qui partaient habituellement à l'étranger consommeront différent". Stéphane Villain envisage notamment une évolution des attentes en faveur du "slow tourisme", de la campagne, de la montagne, des hébergements tournés vers la nature et d'activités comme le tourisme à vélo.

ADN Tourisme entend donc accompagner le plan annoncé par le gouvernement, en faisant passer le message "Bienvenue en France" (qui est en fait le label décerné par Campus France aux établissements d'enseignement supérieur pour leurs dispositifs d'accueil des étudiants étrangers). L'association va notamment "mettre en place un kit de communication qui permettra d'identifier nos adhérents en tant que partenaires de confiance". Ce kit développera "trois arguments clefs : la sécurité, la proximité et la qualité, mais également une charte d'engagement pour les offices de tourisme, et un guide de bonnes pratiques pour les structures accueillant du public (offices de tourisme et centrales de réservation de séjours ou excursions pour les groupes...) vis-à-vis des salariés, des visiteurs et aussi des professionnels".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle