Covid-19 : l'État invite les professionnels sociaux et médicosociaux à s'inscrire sur la plateforme Renfort-RH

Même si les chiffres sont encore loin d'être comparables, la reprise de la pandémie depuis la rentrée rappelle inévitablement les premiers temps de la crise sanitaire au mois de mars dernier : retour des zones rouges et des attestations, instauration d'un couvre-feu, restrictions aux déplacements internationaux, appel au télétravail, port du masque généralisé... et même possible remise en cause des élections départementales et régionales de mars prochain (voir nos articles ci-dessous des 14 et 15 octobre 2020).

Aujourd'hui, le ministère des Solidarités et de la Santé explique, dans un communiqué : "Alors que la situation épidémique se détériore dans certains territoires en France, notre pays doit se préparer à faire face aux tensions qui peuvent en découler. Dans ce contexte, l’État lance un nouvel appel à la mobilisation de tous les professionnels disponibles pour apporter un appui aux structures et services sanitaires et médico-sociaux". Il invite par conséquent les professionnels du secteur sanitaire, médicosocial ou social a se porter volontaires sur la plateforme Renfort-RH, développée par le ministère et lancée le 25 mars dernier. Cet appel concerne les libéraux comme les salariés, les retraités comme les étudiants. Il s'agit notamment de pallier un éventuel manque de moyens dans les régions les plus touchées, en attendant que les recrutements annoncés par le gouvernement – comme les 15.000 créations de postes prévues pour les hôpitaux dans le Ségur de la santé – aient le temps de se concrétiser.

L'inscription sur la plateforme est assez simple. Les professionnels volontaires sont invités à fournir un certain nombre de renseignements d'ordre géographique et professionnel (en précisant notamment si l'intéressé(e) possède une expérience en réanimation ou en Ehpad) et à indiquer leurs disponibilités. Pour éviter toute dérive, il convient également de joindre un scan de la pièce d'identité et, le cas échéant, du diplôme. Le candidat peut également préciser s'il accepte d'être mobilisé au niveau national ou au niveau local. Il peut aussi joindre un bref message pour apporter des précisions. Les volontaires seront alors contactés soit directement par un établissement ou service sanitaire, social ou médicosocial, soit par l'agence régionale de santé (ARS) territorialement compétente.

La plateforme Renfort-RH propose également une entrée pour les établissements et services. Une fois inscrits et enregistrés, ceux-ci peuvent consulter le vivier de candidats sur Renfort-RH et contacter les profils les plus adaptés à leurs besoins. Le mode d'emploi de la plateforme destiné aux établissements et services prend toutefois bien soin de préciser que "cette application a été? mise en place pour permettre une régulation et une priorisation des besoins de renforts en situation de crise. Ce n’est pas une plateforme d’intérim pour combler des besoins chroniques". A la fin du mois de juillet – autrement dit au creux de la pandémie –, la plateforme Renfort-RH comptait encore 3.000 volontaires enregistrés.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle