Des recommandations et un livret pour l'accueil des enfants ukrainiens de 0 à 3 ans

La direction générale de la cohésion sociale diffuse des "Recommandations pour l'accueil des enfants déplacés d'Ukraine dans les modes d'accueil de jeunes enfants (0-3 ans) et les activités de soutien à la parentalité", ainsi que plusieurs autres supports. Cet accueil est gratuit dans les crèches.

Dans la cadre du dispositif d'aide aux réfugiés ukrainiens, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) du ministère des Solidarités et de la Santé diffuse des "Recommandations pour l'accueil des enfants déplacés d'Ukraine dans les modes d'accueil de jeunes enfants (0-3 ans) et les activités de soutien à la parentalité".  Celles-ci sont d'autant plus bienvenues qu'une bonne partie des réfugiés arrivés en France sont des mères et des enfants. La note précise que "les personnes déplacées d'Ukraine peuvent accéder à l'ensemble des modes d'accueil de jeunes enfants, mais elles ne sont pas éligibles au CMG" (complément mode de garde). La DGCS recommande donc d'orienter les enfants vers les établissements d'accueil du jeune enfant (Eaje) financés directement par les CAF via la PSU (prestation de service unique). Dans un communiqué du 5 avril, la Cnaf annonce en effet que son conseil d'administration, réuni le même jour, a approuvé l'accueil gratuit en crèche des enfants déplacés d'Ukraine. Les frais correspondants pour les Eaje seront pris en charge par la branche Famille.

La note de la DGCS indique que ces enfants déplacés peuvent être accueillis "sur des places vacantes d'accueil régulier ou occasionnel, en surnombre ou sur des places dédiées aux situations d'urgence. La situation des enfants à besoin spécifique et des enfants orientés par les services de la protection de l'enfance fera l'objet d'une attention particulière". Les Eaje sont invités à indiquer au préfet de leur département le nombre de places d'accueil disponibles. Ils peuvent également faire connaître leurs disponibilités sur la plateforme internet "Je m'engage pour l'Ukraine" (bien qu'aucune rubrique dédiée n'y figure). La note précise aussi les modalités pratiques et administratives d'accueil des enfants. Elle insiste sur la nécessité de réaliser des activités de soins et d'éducation auprès des jeunes enfants déplacés d'Ukraine, mais aussi d'être vigilant face aux risques sanitaires (tuberculose notamment, présente en Ukraine malgré un taux de vaccination de 93%).

La DGCS diffuse également plusieurs outils en complément de sa note. C'est le cas de versions trilingues (français, anglais et ukrainien) de la Charte nationale d'accueil de la petite enfance et de la récente Charte nationale de soutien à la parentalité (voir notre article du 21 mars 2022). C'est aussi le cas d'un document original réalisé par l'Office des publications de l'Union européenne et qui doit donc exister dans toutes les langues de l'UE. Il s'agit en l'occurrence d'un recueil de "pictogrammes franco-ukrainiens pour les enfants et les enseignants", destiné à faciliter la communication avec des enfants de 1 à 8 ans. Il propose une soixantaine de pictogrammes, sous forme de dessins très simples assortis d'une phrase bilingue, permettant de répondre à des situations basiques : "j'ai soif", "j'aime bien...", "je suis fatigué", "jouer à l'ordinateur", "je peux aller aux toilettes ?", "viens avec moi"... Seul bémol : faute de compréhension des caractères cyrilliques par les Français et d'une transcription phonétique des phrases en ukrainien, la communication ne peut passer que par les dessins et la lecture des phrases par l'enfant.

 

Téléchargements

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle