La Banque des Territoires renforce son soutien à la performance énergétique des bâtiments

Coup sur coup, la Banque des Territoires annonce deux initiatives pour renforcer sa contribution à l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments. Ces deux initiatives concernent respectivement le parc de logements locatifs sociaux, à travers le suivi de leur performance énergétique, et le patrimoine immobilier des communes, avec la mise en ligne d'un outil permettant à toute commune française de comparer sa consommation énergétique avec une commune du même type.

La Banque des Territoires et Cerqual Qualitel Certification – filiale de l'association Qualitel, qui certifie chaque année près de la moitié des nouveaux logements sociaux – ont signé le 27 février "une convention de coopération autour de la Data". Objectif affiché de cet accord de partenariat, qui définit les modalités d'échanges et de transmission mutuelles des données entre les deux organismes : mieux identifier les constructions de logements sociaux certifiés NF Habitat HQE ou ayant obtenu un label environnemental.

Marianne Laurent, sa directrice des prêts, rappelle en effet que "la Banque des Territoires mobilise la collecte de l'épargne des Français sur le LDDS [livret de développement durable et solidaire, ndlr] pour financer des projets contribuant à la transition écologique et énergétique". La convention avec Cerqual Qualitel Certification permettra ainsi de mesurer plus précisément l'impact extra-financier des prêts en faveur de la transition écologique et énergétique, conformément aux objectifs d'emploi de l'épargne collectée sur le LDDS.

Marianne Laurent rappelle au passage que "globalement, le parc social est d'ailleurs exemplaire en termes de performance énergétique : il est plus performant que le parc privé, avec un effort important de rénovations thermiques des logements anciens accompagné par l'Éco-Prêt, un prêt très bonifié".

Un comparateur énergétique pour le patrimoine immobilier des communes

Le 3 mars, la Banque des Territoires a par ailleurs lancé un nouvel outil à destination des communes. Baptisé "Mon comparateur énergétique", il s'agit en l'occurrence d'"un service en ligne de sensibilisation aux enjeux de l'efficacité énergétique du patrimoine public, qui permet à toute commune française de comparer sa consommation énergétique avec une commune du même type", en fonction de la taille de la collectivité et sa zone climatique (Paris se situe, par exemple, en "climat océanique nord"). Faute de données disponibles en Open Data, le comparateur ne fonctionne pour l'heure pas pour les départements et régions d'outre-mer.

Très simple d'usage, pour peu que la commune dispose des informations sur sa consommation énergétique, le comparateur a été conçu avec la société Deepki, spécialiste de la digitalisation de la gestion des grands parcs immobiliers. Il permet de comparer soit la consommation énergétique globale de la commune, soit la consommation spécifique de certains bâtiments (école, piscine ou gymnase). La consommation peut être saisie et comparée soit en kWh, soit en euros. Il est également possible de tester sa situation année par année, depuis 2000.

Pour Blandine Calcio-Gaudino, responsable du pôle écosystème et développement au département de la stratégie digitale de la Banque des Territoires, "ce projet s'inscrit dans la mission d'accélération de la rénovation des bâtiments publics que porte la Banque des Territoires et réaffirme son engagement pour des territoires plus durables".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle