La BEI et la Caisse des Dépôts dégagent un milliard d'euros de prêts pour la rénovation énergétique des HLM

Cette enveloppe doit compléter l’offre Éco-prêt de la Banque des Territoires et s'inscrit dans le cadre de l'Alliance européenne pour un logement social. L'Union sociale pour l'habitat se félicite de cette nouvelle ligne de financement.

Déjà fortement engagées dans la rénovation énergétique des logements, et plus particulièrement des logements sociaux, la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Caisse des Dépôts renforcent leur investissement dans le secteur, en annonçant une nouvelle ligne de financement d'un milliard d'euros pour accélérer les projets de rénovation thermique des organismes de logement social (OLS). L'objectif est de compléter ainsi l'offre Éco-prêt de la Banque des Territoires, afin que tous les OLS puissent accéder à des prêts à taux fixe. En l'espèce, il s'agit notamment de mettre en œuvre le plan national intégré énergie-climat (Pniec), qui vise la rénovation énergétique de 500.000 logements par an, dont 100.000 logements sociaux, et celle de tous les logements identifiés comme passoires thermiques.

L'enveloppe d'un milliard d'euros de prêt sera libérée en deux fois : une première tranche de 500 millions d'euros a été signée en fin d'année 2021 et une deuxième tranche sera signée au cours de l'année 2022. Cette enveloppe devrait contribuer au financement de la rénovation d'environ 70.000 logements sociaux sur l'ensemble du territoire, pour une réduction attendue d'au moins 40% de la consommation d'énergie primaire des bâtiments. Pour Éric Lombard, le directeur général de la Caisse des Dépôts, "notre partenariat avec la BEI nous permet désormais de jouer un rôle d'intermédiaire dans l'accès aux fonds européens et, ainsi, de proposer des financements toujours plus adaptés aux besoins des bailleurs et à l'enjeu climatique".

La mise en œuvre de cette ligne de prêts s'inscrit en effet dans le cadre de l'Alliance européenne pour un logement social durable et inclusif. Celle-ci s'est concrétisée par un accord de partenariat, signé le 15 septembre 2020, entre l'USH (Union sociale pour l'habitat), la Banque des Territoires, la BEI et la Banque de développement du Conseil de l'Europe (CEB). Ce partenariat s'est déjà traduit, il y a moins d'un an, par une "première vague" de prêts, à hauteur de 650 millions d'euros (voir notre article du 16 février 2021).

Dans un communiqué du 6 janvier, l'USH "salue le prêt d'un milliard d'euros pour la rénovation thermique des logements sociaux en France". Elle précise que "cette nouvelle ligne de financement intervient en complément du lancement de la programmation Feder 2021-2027, de son volet rénovation thermique, inscrit en priorité de 'l'Accord de Partenariat France/Commission' et de ses déclinaisons attendues dans les programmes opérationnels régionaux". Pour Emmanuelle Cosse, la présidente de l'USH, ce nouvel accord sur un milliard d'euros de prêts "doit contribuer à nous permettre de faire face au nouveau défi du logement abordable post-Covid, en France et en Europe. L'Union européenne et le Conseil de l'Europe sont désormais à nos côtés pour accomplir nos missions d'intérêt général en pleine mutation et faciliter l'accès des organismes HLM aux ressources européennes et aux financements de long terme".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle