Localtis, un média Banque des territoires

L'AMF et France urbaine volontaires pour la distribution des masques, mais demandent une stratégie de déconfinement

Les deux associations d'élus locaux confirment leur adhésion au dispositif envisagé pour permettre de fournir des masques grand public mais attendent des précisions et demandent l'élaboration d'une stratégie nationale de déconfinement, "en étroite coordination avec les territoires".

Le 13 avril, Emmanuel Macron annonçait, dans son adresse aux Français, que "l'État, à partir du 11 mai, en lien avec les maires, devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public" (voir notre article ci-dessous du 14 avril 2020). Une décision relayée dès le lendemain par Olivier Véran, expliquant sur RTL que ces masques seront "probablement disponibles" dans les mairies, puisque "l'hypothèse de procéder à partir des collectivités locales, des mairies, est effectivement une des hypothèses que nous envisageons". Dans deux communiqués du 14 avril, l'AMF (Association des maires de France) et France urbaine confirment leur adhésion à ce dispositif. Mais les deux organisations souhaitent des précisions, ainsi que, de façon plus large, l'élaboration d'une stratégie nationale de déconfinement, "en étroite coordination avec les territoires".

Les maires "une nouvelle fois, premiers maillons de la chaîne"

Dans son communiqué du 14 avril, l'AMF "confirme sa proposition que les maires soient, une nouvelle fois, les premiers maillons de la chaîne, afin d'assurer la bonne distribution des masques de protection sur le territoire, évoquée par le chef de l'État". Mais elle avertit toutefois qu'une telle opération ne pourra réussir que "si les volumes suffisants de masques sont disponibles". En attendant, des maires se mobilisent pour alimenter la contribution de l'AMF aux travaux engagés par Jean Castex, récemment nommé délégué interministériel en charge des stratégies de déconfinement.
Les grandes villes, à travers France urbaine, sont sur la même position, mais demandent "une stratégie nationale de généralisation du port de 'masques grand public' pour l'ensemble de la population, dans la perspective notamment de la sortie de confinement". En attendant, France urbaine souhaite que le gouvernement "clarifie la répartition des rôles entre l'État et les collectivités locales, en matière de commande, approvisionnement, stockage, circuits de distribution de masques (les récentes réquisitions de commandes ayant illustré le danger d'une approche insuffisamment concertée en la matière)". Pour l'instant, des incertitudes subsistent en effet sur les modalités d'organisation de la distribution, sur le financement de l'opération ou encore sur la gratuité ou non des masques. Autant de points qui devraient être précisés dans les prochains jours.

"Doctrine nationale" et "protocole d'organisation" pour le déconfinement

Les interrogations des collectivités vont naturellement au-delà de la seule question des masques. L'AMF estime ainsi que "pour être efficace, la fin programmée des mesures de confinement devra être menée étroitement en lien avec les maires et leurs équipes". Aussi demande-t-elle l'élaboration, en concertation avec les maires, d'un "plan de déconfinement précis au niveau national". Sur la question des écoles primaires, sous la responsabilité des communes, l'association propose d'établir, avec le ministère de l'Éducation nationale, "un protocole d'organisation harmonisé avec l'ensemble des communes", afin de  garantir la sécurité des élèves et des personnels.
Pour France urbaine, "pour préparer au mieux le déconfinement progressif annoncé, il y a urgence à anticiper les problématiques opérationnelles et logistiques que posera la gestion de cette séquence". L'association demande donc, elle aussi, l'élaboration, dans les meilleurs délais, d'une "doctrine nationale", "accompagnée d'une méthode conçue avec les territoires qui leur permettra d'assumer, aux côtés de l'État, toute leur responsabilité d'élus de la République". Après l'annonce de la date du 11 mai par le chef de l'État, le gouvernement prévoit, en s'appuyant sur les résultats de la mission confiée à Jean Castex, de préciser les modalités pratiques du déconfinement et de répondre aux nombreuses questions encore en suspens d'ici une dizaine de jours.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format