Le nombre de bénéficiaires du RSA et de la prime d'activité en nette baisse au premier semestre

Les craintes d'une forte hausse du nombre d'allocataires du RSA ne se matérialisent pas à ce jour. S'il y a bien eu une progression significative du nombre de bénéficiaires durant l'année 2020, le nombre de bénéficiaires enregistre une décrue depuis six mois Pour la Cnaf, "cette dynamique est liée en partie à la reprise économique intervenue pendant l'automne".

Dans la dernière livraison de ses lettres "RSA Conjoncture" et "Prime d'activité Conjoncture", la Cnaf (Caisse nationale des allocations familiales) publie les derniers chiffres de ces deux prestations. Dans les deux cas et "en raison de la Covid-19", cette publication trimestrielle, qui donne en l'occurrence les résultats au 31 mars 2021, est complétée par un "supplément exceptionnel" présentant les "estimations avancées des évolutions des foyers allocataires" et permettant ainsi d'avoir une vision sur la quasi-totalité du premier semestre. Ces éléments montrent notamment que les craintes, exprimées dans les premiers mois de la crise sanitaire, d'une forte hausse du nombre d'allocataires du RSA – le chiffre de 10% était fréquemment évoqué – ne se sont pas concrétisées à ce jour. S'il y a bien eu une progression significative du nombre de bénéficiaires durant l'année 2020 (voir notre article du 1er mars 2021), la tendance s'est inversée à partir de la fin de l'année, sous l'effet des mesures de soutien, puis de la relance.

RSA : un recul de 2,4% sur le premier trimestre...

Au 31 mars 2021, le nombre de bénéficiaires du RSA est estimé à 1,97 million de foyers. Ce chiffre correspond à une progression de 2,6% sur un an, par rapport au 31 mars 2020 (soit 50.000 bénéficiaires supplémentaires). Toujours sur un an, les masses financières en données "mois de droit" progressent de 5,1%. Mais cette progression du nombre de bénéficiaires sur un an est pratiquement identique à la hausse de 2,4% observée entre mars 2019 et mars 2020, donc avant la crise sanitaire.
En outre, le nombre de bénéficiaires du RSA enregistre une décrue depuis six mois. Il était en effet de 2,031 millions en septembre 2020, 2,028 millions en décembre, puis 1,971 million en mars (soit un recul, sur le premier trimestre 2021, de 2,4% en nombre de bénéficiaires et de 2,9% en termes de montants versés au titre du RSA). Cette baisse de 2,4% des effectifs est liée, d'une part, à la progression importante du nombre de fins de droit à la prestation (102.000 sorties du RSA observées en moyenne de janvier à mars 2021 contre 86.000 sur la même période de l'année précédente) et, d'autre part, à une baisse du nombre d'ouvertures de droit (83.000 entrées par mois en moyenne au 1er trimestre 2021 contre 97.000 au 1er trimestre 2020).
Si on neutralise les effets des variations saisonnières, des revalorisations du barème et des mesures nouvelles, les évolutions sont bien sûr moins prononcées : les dépenses et les effectifs connaitraient ainsi une très légère baisse en mars 2021 par rapport au trimestre précédent (respectivement -0,5% et -0,3%), "reflétant la reprise économique". 

...qui se poursuit en avril-mai

Dans son supplément exceptionnel de juillet, la Cnaf présente les estimations avancées des évolutions des foyers allocataires du RSA (basées sur des "données semi-définitives", c'est-à-dire observées avec six semaines de recul par rapport au mois de droit). Ces résultats montrent que "la décroissance des effectifs se poursuit également au cours des mois d'avril et mai 2021". Le nombre de foyers allocataires en mai 2021 est ainsi inférieur de 34.000 à celui de mars. Comme dans les mois précédents, cette diminution s'explique par un nombre de fins de droit toujours élevé (96.000 en moyenne en avril-mai 2021), associé à un nombre d'entrées qui continue de baisser (79.000 ouvertures de droit en moyenne sur avril-mai). Pour la Cnaf, "cette dynamique est liée en partie à la reprise économique intervenue pendant l'automne", l'évolution du marché de l'emploi se traduisant avec un décalage de 3 à 5 mois sur le droit des allocataires. Si le nombre d'allocataires diminue ainsi au premier semestre, le montant moyen de la prestation reste en revanche stable entre décembre 2020 et mai 2021, à hauteur de 506 euros. 

Prime d'activité : baisse de janvier à avril, légère reprise en mai

A la fin mars 2021, le nombre de bénéficiaires de la prime d'activité est estimé à près de 4,33 millions de foyers, pour un montant total versé évalué à 2,29 milliards d'euros au cours du trimestre. Les effectifs seraient en recul de 0,2% par rapport à mars 2020 et les montants de 1,7%. Comme dans le cas du RSA, la baisse s'accélère au début de 2021. Entre janvier et avril 2021, les effectifs de la prime d'activité reculent en effet de 2,8%, soit 121.000 bénéficiaires en moins par rapport au trimestre précédent. Cette baisse provient d'une diminution des ouvertures de droit associée à une hausse des sorties de droit. Selon le supplément exceptionnel de la Cnaf sur les estimations avancées des évolutions des foyers allocataires de la prime d'activité, elle s'explique par la conjonction de deux effets : d'une part, la reprise économique à l'automne dont les effets se manifestent jusqu'en 2021 en raison des modalités de déclaration trimestrielle des ressources (DTR) des allocataires et, d'autre part, l'impact de la revalorisation salariale des personnels des établissements de santé.
A partir de mai, le nombre de bénéficiaires de la prime d'activité repart toutefois légèrement à la hausse (+0,6% par rapport au mois précèdent) pour atteindre 4,25 millions en mai 2021. Selon la Cnaf, "ce rebond pourrait correspondre notamment à la saisonnalité de la prestation". Pour leur part, les masses financières versées au titre de la prime d'activité s'élèvent à environ 2,29 milliards d'euros au premier trimestre 2021, en baisse de 4,3% par rapport au trimestre précèdent.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle