Tourisme : les contrats de destination, ça marche !

Tel semble du moins être le cas pour la destination Côte d'Azur, territoire qui vient de renouveler son contrat pour 2020-2022 et tire un bilan positif des années précédentes, notamment basées sur la promotion des filières, sport, tourisme d'affaires et culture.

À l'occasion du renouvellement, pour trois ans, du contrat de destination "Côte d'Azur France, Terre d'événements", les signataires publient un bilan de la mise en œuvre de ce dispositif sur les trois années précédentes (2016-2019). La signature de ce contrat, et celle de son renouvellement, associent plusieurs parties prenantes : Atout France et le comité régional du tourisme (CRT) Côte d'Azur France (propre aux Alpes-Maritimes), mais aussi le département des Alpes-Maritimes, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le CRT Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et Provence Côte d'Azur Events.

Ce nouveau contrat de destination 2020-2022 prolonge le contrat cadre de développement et d'internationalisation, signé le 29 novembre dernier entre Atout France, la région et le CRT Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il s'appuie aussi sur le plan d'action du CRT Côte d'Azur France, regroupant une centaine d'actions phares. En outre, ce nouveau contrat est "le premier signé dans le cadre du nouveau dispositif mis en œuvre par Atout France depuis le 1er janvier 2020, pour diversifier les expériences de séjours en France". Cette combinaison du contrat cadre de développement et d'internationalisation et des contrats de destination associés s'appuie "à la fois sur la structuration de l'offre (grâce à un volet ingénierie) et sur la notoriété des marques mondiales de destination, ainsi que sur la nouvelle marque Explore France, déployée par Atout France depuis août 2019".

Ce renouvellement du contrat de destination est aussi l'occasion de dresser le bilan du précédent, qui s'appuyait sur "une stratégie marketing novatrice, fondée sur un partenariat public-privé, avec l'objectif d'accroître la fréquentation touristique à travers la structuration et la promotion de trois filières : le sport, la culture et le tourisme d'affaires". Les résultats semblent manifestement au rendez-vous, si on en croit les trois indicateurs produits par les signataires. Ainsi, les séjours sportifs ont progressé de 30% depuis le lancement du cluster "Sport & tourisme", à l'occasion de l'Euro 2016. De même, les séjours avions à motif "Mice" (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions) ont augmenté de 8% entre 2016 et 2018. Pour les signataires, "ce chiffre est également le résultat de l'étroite synergie du CRT Côte d'Azur France avec Provence Côte d'Azur Events" (le bureau des congrès régional). Enfin, le troisième cluster "Culture & tourisme", lancé à la fin de 2018, est trop récent pour donner encore lieu à des résultats significatifs. Mais, il se traduit déjà, depuis plus d'un an, par la mise en œuvre d'un plan d'actions de promotion affinitaire, afin d'atteindre l'objectif des 2 millions de séjours touristiques culturels.

Seul bémol à ces bons résultats : l'année de référence est l'année 2016, celle de la signature du premier contrat de destination, mais aussi celle de l'attentat du 14 juillet à Nice, qui a fortement pesé sur l'activité touristique de la Côte d'Azur durant la seconde partie de l'année.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle