Lutte contre l'illectronisme : appel à "une multiplication massive d’aidants numériques"

La mission d’information sur la lutte contre l’illectronisme et pour l’inclusion numérique installée au Sénat insiste, dans un communiqué du 18 juin 2020, sur la nécessité que "la dématérialisation des services publics [...] s’accompagne d’une offre de médiation pour les Français ne maîtrisant pas totalement les outils numériques". Elle rappelle que cela avait été annoncé par Premier ministre dans son discours du 13 octobre 2017 lors du lancement d’Action publique 2022 et l’objectif des "100% de services dématérialisés d’ici 2022". 
"La formation des travailleurs sociaux au numérique doit permettre un accompagnement individualisé qui ré-humanise le rapport entre l’usager et l’administration", ont fait savoir les grandes associations (1) entendues en table-ronde mercredi 17 juin 2020. "Cet accompagnement, qui requiert un maillage territorial étroit et donc un partenariat avec les collectivités locales, manque cependant de moyens financiers appropriés ou d’un référentiel universel et partagé", relève la mission d’information qui considère que "seule la multiplication massive d’aidants numériques permettra, en tissant la toile de l’inclusion numérique, l’accès aux droits de chacun".

(1) ATD Quart-Monde, la Cimade, la Croix-Rouge, la Fédération des acteurs de la solidarité, le Secours catholique, Emmaüs notamment 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle