Localtis

MaPrimeRenov' sera bien étendue à toute la population en 2021 et son budget sera doublé

Quelques jours à peine après le décret du 13 juillet qui apporte divers aménagements à la prime de transition énergétique, plus connue sous son nom grand public de MaPrimeRenov' (voir notre article ci-dessous du 15 juillet 2020), Emmanuelle Wargon a annoncé une nouvelle extension des bénéficiaires potentiels de cette prime, qui remplace le CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique) depuis janvier dernier (voir notre article ci-dessous du 20 janvier 2020).

Jusqu'alors, il était acté que le dispositif MaPrimeRenov' serait étendu aux déciles de revenus 5 à 8 à compter du 1er janvier 2021, ce qui correspond sociologiquement aux classes moyennes. Dans une interview au Figaro, la nouvelle ministre déléguée au Logement – qui avait déjà suivi la mise en place de MaPrimeRenov' en janvier, comme secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire – annonce en effet que "tous les Français seront éligibles à cette aide" à compter de 2021. Une annonce – attendue mais non confirmée officiellement jusqu'alors – qui correspond à une nouvelle extension du dispositif aux ménages appartenant aux 9e et 10e déciles de revenus. Jusqu'à présent, ces ménages aisés conservaient le bénéfice du CITE, mais uniquement pour les travaux d'isolation. Le but de cette double extension est d'accélérer le déploiement de MaPrimeRenov' dont le lancement a été fortement entravé par la crise sanitaire (voir notre article ci-dessous du 23 juin 2020). L'objectif initial de 200.000 primes en 2020 semble en effet désormais difficile à atteindre. A ce jour, environ 70.000 primes ont été demandées et seules 25.000 ont été acceptées (avec, il est vrai, un périmètre et des conditions plus restrictives que celles prévues pour 2021).

Pour accélérer le mouvement – dans le prolongement de la Convention citoyenne pour le climat et du cinquième Conseil de défense écologique (voir notre article ci-dessous du 27 juillet 2020) – le gouvernement entend également renforcer les moyens alloués à la prime. Dans son interview, Emmanuelle Wargon indique que "le montant exact n'est pas encore défini, mais il devrait être bien supérieur au milliard d'euros". L'enveloppe actuelle étant de l'ordre de 800 millions, le montant du budget 2021 alloué à MaPrimeRenov' pourrait être de l'ordre de deux milliards d'euros. Une évolution qui permettrait d'absorber l'ouverture à six nouveaux déciles de revenus (du 5e au 10e décile).

Cet effort supplémentaire en faveur de la rénovation énergétique et de la lutte contre les passoires thermiques s'accompagne d'autres mesures plus coercitives, comme la publication attendue du décret "Décence", qui devrait instaurer une obligation de travaux si le logement consomme plus de 500 kWh par an et par m2 (voir notre article ci-dessous du 27 juillet 2020).

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page