Précautions maximales pour les Journées du patrimoine 2020

L'édition 2019 des Journées européennes du patrimoine s'était déroulée sous les auspices de l'incendie de Notre-Dame et du saccage de l'Arc de Triomphe lors des manifestations des gilets jaunes (voir notre article ci-dessous du 10 septembre 2019). L'édition 2020, qui aura lieu les 19 et 20 septembre, se déroulera, sans surprise, sous le signe du Covid-19. Et cela même si le thème retenu, décliné dans toute l'Europe, se veut optimiste avec "Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie !".

Le communiqué publié le 31 août par le ministère de la Culture explique en effet que "l'ensemble des acteurs de cette 37e édition des Journées européennes du patrimoine veillera sur la sécurité de tous en appliquant scrupuleusement les consignes sanitaires fixées par le gouvernement". Grâce à un partenariat entre le ministère de la Culture et la Fédération des entreprises de la beauté (Febea), les entreprises cosmétiques "approvisionneront gracieusement en produits hydroalcooliques des milliers de sites culturels partout en France, afin de leur permettre d'accueillir le public dans des conditions sanitaires optimales". Au-delà de ce geste barrière, le ministère explique aussi que "de nombreux lieux privilégieront, cette année, les visites en petits groupes et sur inscription". Il en sera de même pour la journée du 18 septembre "Levez les yeux !", dédiée depuis l'an dernier aux élèves de la maternelle au lycée (voir notre article ci-dessous du 10 septembre 2019). Grâce à cette journée, "les plus jeunes découvriront la richesse de leur environnement patrimonial, en toute sécurité, et encadrés par leurs enseignants".

Une page du site dédié aux Journées du patrimoine regroupe les conseils destinés aux organisateurs. Elle propose notamment de télécharger un fascicule sur "L'aide à l'ouverture des monuments et sites à l'occasion des Journées européennes du patrimoine 2020". Celui-ci "vise à accompagner les structures dans la priorité que constitue la santé et la sécurité des salariés et des publics". Il formule pour cela un certain nombre de points d'attention et de recommandations sanitaires. Par exemple, si les visiteurs, à partir de onze ans, doivent porter un masque dans les lieux clos (le règlement intérieur devant être adapté en conséquence), "il n'appartient pas aux responsables des lieux de fournir des masques aux visiteurs". Pour le reste, on retrouve les conseils valables pour l'ensemble des lieux publics, les recommandations devant toutefois s'adapter à la configuration des lieux de patrimoine, très variable selon les sites.

A noter : comme désormais chaque année, l'approche des Journées européennes du patrimoine marque aussi le lancement du Loto du patrimoine (voir notre article ci-dessous du 1er juillet 2020).

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle