Politique de la ville - Quartiers prioritaires : la Caisse des Dépôts et l'Anru investiront 250 millions pour des projets immobiliers

La Caisse des Dépôts et l'Anru vont investir chacune 125 millions d'euros pour cofinancer, avec des investisseurs privés, des opérations immobilières dans les 1.500 quartiers de la politique de la ville. Le partenariat, signé le 10 novembre 2015, doit permettre de constituer un portefeuille de 1,25 milliard d'euros d'actifs immobiliers.

La Caisse des Dépôts et l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) ont signé le 10 novembre 2015 un partenariat pour la réalisation d'opérations de co-investissements immobiliers dans les 1.500 quartiers prioritaires de la politique de la ville. 250 millions d'euros de fonds propres seront apportés, à parts égales, par l'Anru, au titre du Programme d'investissements d'avenir (PIA) et par la Caisse des Dépôts. Cela "devrait susciter un co-investissement dont nous espérons qu'il dépassera le milliard d'euros", a détaillé Louis Schweitzer, commissaire général à l'investissement, présent lors de la signature, aux côtés de Patrick Kanner, ministre de la Ville, et de François Pupponi, président de l'Anru.
Ces financements, réalisés en co-investissement avec des acteurs privés, devraient ainsi permettre de constituer un portefeuille de 1,25 milliard d'euros d'actifs immobiliers. Ils pourront porter sur de la construction neuve et de la réhabilitation, sur de l'immobilier de bureaux, des locaux d'activité, des centres commerciaux, des maisons de santé, des solutions d'hébergement (résidence étudiants, résidence seniors). "Il ne s'agit pas de subventions mais d'aider des investisseurs à développer une activité rentable", a détaillé Louis Schweitzer.
Plusieurs critères sont exigés : pour être éligibles, les opérations immobilières doivent notamment contribuer à la diversification fonctionnelle du quartier, présenter un niveau de rentabilité en adéquation avec le territoire et répondre aux meilleurs critères en termes de performance énergétique.

"Réaliser une mixité"

"L'important est de réaliser une véritable mixité avec de l'immobilier destiné à l'artisanat, au logement, au commerce… Cela montre que l'on peut investir dans ces quartiers, que ce n'est pas que de la théorie", a insisté Gabrielle Gauthey. Et la directrice des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôts de s'appuyer sur un recueil réalisé par la Caisse informant des projets de ce type : le centre commercial Fontaine d'Ouche à l'ouest de Dijon représentant un investissement de 9 millions d'euros, avec 1,8 million d'euros de financement en fonds propres, dont 40% de la Caisse des Dépôts et un prêt PRU de 3,7 millions d'euros, ou le cinéma du quartier du Bottet à Rillieux-la-Pape (69) de 2.135 m2 (financement en fonds propres de 1 million d'euros dont 50% de la Caisse des Dépôts).
Pour le président de l'Anru, "c'est fondamental, et c'est une grande nouveauté pour l'Anru. Grâce à la loi Lamy, nous pouvons intervenir en co-investissement", a rappelé François Pupponi. La loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion sociale autorise, en son article 3, le co-investissement avec le privé.
"Il s'agit de porter un discours différent dans les quartiers, autre que la compassion ou la condescendance, a affirmé Patrick Kanner, avec ce partenariat, nous sommes dans la création d'activités économiques pérennes non délocalisables. Cette convention n'est pas l'alpha et l'oméga, il faut rester humble, mais c'est une des réponses positives que nous voulons développer." Un partenariat qui va dans le sens du nouveau volet économique que comprennent désormais les contrats de ville 2015-2020, pour une politique de la ville "créatrice de richesse" et pas seulement "réparatrice", comme l'a rappelé le ministre de la Ville.

 

Téléchargements

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle