Seulement 42% des personnels vaccinés en Ehpad, Olivier Véran agite la menace d'une obligation

La perspective de mise en place d'une vaccination obligatoire pour les personnels des Ehpad se rapproche. Au moins comme une épée de Damoclès. Dans une interview le 17 juin sur BFMTV, le ministre des Solidarités et de la Santé a "lancé à nouveau un appel solennel aux soignants qui n'ont pas été vaccinés pour qu'ils franchissent le cap. C'est important. Ils ne peuvent pas être moins vaccinés que la population générale". Après l'appel solennel, Olivier Véran s'est fait plus menaçant : "Si d'ici la fin de l'été, ça ne devait pas s'améliorer, oui nous nous poserions la question d'une obligation vaccinale pour ces publics particuliers [...] On ne prendra pas le risque, s'il devait y avoir un variant qui circule ou une reprise épidémique à la rentrée, d'exposer les personnes fragiles en établissement du fait que des soignants auraient refusé de se faire vacciner".

Dans son interview, Olivier Véran évoque, "50 et quelques pour cent" de personnels qui seraient vaccinés en Ehpad. En fait, Santé publique France (SPF), qui a mené, du 7 au 20 juin, une enquête sur "la couverture vaccinale contre la Covid-19 chez les professionnels et les résidents des établissements médicosociaux", en a défloré les premiers résultats dans un communiqué du 18 juin. Il apparaît que les personnels des Ehpad sont effectivement à la traîne : 55% des professionnels exerçant en Ehpad et en USLD ont reçu une première dose (contre 60% des Français de plus de 18 ans) et 42% sont complètement vaccinés. Ces taux sont respectivement de 64% et 42% chez les personnels exerçant en établissement de santé et de 78% et 70% chez les professionnels de santé libéraux.

Interviewé dans un reportage de TF1, Romain Gizolme, directeur de l'AD-PA (Association des directeurs au service des personnes âgées), se dit opposé à l'obligation vaccinale, avec des arguments qui peinent un peu à convaincre. Ainsi, "rajouter aujourd'hui des obligations dans un secteur qui fait front depuis des mois face au Covid, dans des conditions de travail très difficiles, n'est pas opportun. Il faut plutôt encourager ce secteur, le soutenir". De son côté, Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (maisons de retraite privées), interviewée sur Sud-Radio le 18 juin, reconnaît que "les personnels d'Ehpad ont souvent des réticences vis-à-vis de la vaccination, notamment les personnels soignants. C'est déjà le cas sur la vaccination contre la grippe", mais elle affirme qu'"il est clair qu'il faut encore progresser dans la vaccination des salariés", notamment dans l'hypothèse de l'arrivée de nouveaux variants. Elle rappelle cependant que les directeurs d'Ehpad ne peuvent pas sanctionner un refus de vaccination.

Autre surprise de l'étude de Santé publique France : en avril dernier, Brigitte Bourguignon annonçait que la vaccination des résidents en Ehpad et USLD s'approchait des 100% (voir notre article du 19 avril 2021). Or, le communiqué de SPF explique que "la méthode d'estimation des couvertures vaccinales contre la Covid-19 pour les résidents en Ehpad ou USLD a évolué" et s'appuie désormais  sur une cohorte constituée par la Cnam (Caisse nationale d'assurance maladie). Conséquence : la couverture vaccinale chez les résidents en Ehpad ou USLD est estimée aujourd'hui à 88% des résidents pour la première dose de vaccin et à 81% pour les deux doses. Près d'un résident sur cinq n'est donc pas vacciné.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle