Tourisme - Six milliards d'euros de retombées pour les foires et salons

Pour la première fois, l'ensemble des acteurs des foires et salons se sont regroupés pour commanditer - avec le concours d'Atout France, de la chambre de commerce et d'industrie de Paris et de la direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS) - une étude sur l'impact économique de ce secteur en France et en Ile-de-France. Réalisée par Ipsos et Médiamétrie, cette étude estime à 5,8 milliards d'euros par an les retombées économiques de cette activité. En 2010, celle-ci a accueilli 226.000 exposants et 23 millions de visiteurs, pour 5,95 millions de m2 de stands loués.
La moitié de ces retombées correspond à des dépenses directes (location des surfaces et location ou réalisation des stands), tandis que l'autre moitié recouvre les dépenses liées au séjour des visiteurs et des exposants. Cette activité génère un peu moins de 90.000 emplois à temps plein. Plus du tiers (37%) des dépenses - soit 2,1 milliards d'euros - est engendré par les étrangers, alors qu'ils ne constituent que 17% des exposants et 11% des visiteurs extérieurs à la région où se tient la manifestation. Dans un salon professionnel international, un visiteur étranger dépense en moyenne 300 euros par jour (transport compris), contre 150 euros pour un visiteur français. De même, la création, le montage et l'animation d'un stand étranger représentent 1.000 euros de dépenses par m2, soit trois fois plus que pour un stand français. Enfin, la durée de séjour des visiteurs étrangers dans un salon professionnel international est de 4 jours, contre environ 2,5 jours pour les visiteurs français de salons professionnels internationaux. En matière de foires et salons, la France se situe au second rang européen (derrière l'Allemagne) et au quatrième rang mondial, la Chine et les Etats-Unis occupant les deux premières places.
En termes d'impact économique, l'activité des foires et salons présente la particularité d'être très centralisée. L'Ile-de-France en concentre en effet plus des deux tiers (68%), soit 3,9 milliards d'euros de retombées économiques. Ces dernières sont à l'origine d'environ 60.000 emplois, soit 13% de l'emploi touristique dans la région. La moitié des dépenses réalisées en Ile-de-France en matière de foires et salons est le fait d'entreprises et de visiteurs étrangers, alors qu'ils ne représentent que 28% des exposants et 14% des visiteurs non franciliens. Les étrangers représentent également 3,1 millions de nuitées en hébergement marchand. Au niveau national, les dépenses des visiteurs et exposants et étrangers sont concentrées à 91% en Ile-de-France. Compte tenu de cette très forte focalisation de l'activité sur une seule région, Paris occupe - avec Milan - la première place mondiale pour l'accueil de visiteurs dans les salons internationaux.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle