Un guide pour accompagner la sortie des jeunes de l'ASE

L'Etat et les départements ont entrepris, via la contractualisation, de renforcer l'accompagnement des jeunes sortant de l'ASE, afin d'éviter les "sorties sèches" aux effets délétères pour de nombreux jeunes. Tout récemment, Adrien Taquet demandait ainsi aux départements, après le gel des situations provoqué par l'état d'urgence, de ne procéder à aucune sortie sèche et de poursuivre temporairement leur accompagnement des jeunes de l'ASE qui deviennent majeurs (voir notre article du 29 septembre 2021). Le projet de loi relatif à la protection des enfants (voir notre article du 17 juin 2021), déjà adopté en première lecture et à l'unanimité par l'Assemblée nationale (voir notre article du 9 juillet 2021) et en cours d'examen au Sénat, comporte d'ailleurs une disposition prévoyant de systématiser la prise en charge "à titre temporaire, des majeurs âgés de moins de vingt et un ans qui éprouvent des difficultés d'insertion sociale faute de ressources ou d'un soutien familial suffisants, lorsqu'ils ont été confiés à l'aide sociale à l'enfance avant leur majorité".
Sans attendre cette disposition, la commissaire à la lutte contre la pauvreté d'Ile-de-France publie un très utile guide pratique intitulé "Accompagner les sorties des dispositifs de prise en charge", avec pour sous-titre "Favoriser l'autonomisation des jeunes, réunir les conditions pour des sorties positives". Ce document de 90 pages, fruit d'un groupe de travail s'appuyant sur l'expérience de terrain, s'adresse aux professionnels de l'accompagnement – à commencer par ceux de l'ASE – et à ceux des structures et institutions intervenant dans ce parcours de sortie. Bien que conçu en Ile-de-France, ce guide n'est pas un répertoire d'adresses et peut donc parfaitement être utilisé par tous les départements. 
Le guide se fixe trois objectifs : permettre qu'une démarche concrète soit engagée et anticipée avec les jeunes, favoriser le développement de liens avec les acteurs de l'insertion, développer un "écosystème" favorable à l'autonomisation. Il propose pour cela différents chapitres rédigés dans une approche très pratique et conçus autour des trois dimensions qu'il convient de travailler. Tout d'abord le fait d'être acteur, de faire des choix et de s'émanciper, avec en particulier les éléments à prendre en compte dans l'échange ou le lien avec l'histoire personnelle. Ensuite, le développement des compétences et des habiletés : se connaître pour mieux avancer, se débrouiller au quotidien, savoir s'informer et faire des démarches, utiliser le numérique... Enfin, les appuis et les ressources, autrement dit les différents dispositifs mobilisables en matière d'études, de formation professionnelle et d'insertion, de logement, d'accès aux droits et la justice, de santé physique et psychique, de loisirs et de citoyenneté... 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle