Une commune peut-elle toujours instituer une taxe de dispersion des cendres ?

Constat : La réforme opérée par loi de finances pour 2021 n’a pas supprimé la possibilité pour les communes d’instaurer une “taxe” de dispersion des cendres.

Réponse : Le CGCT prévoyait explicitement que les convois, les inhumations et les crémations pouvaient donner lieu à la perception de taxes. Mais la loi de finances pour 2021 a supprimé ces possibilités. Cependant, il n’existe toujours aucune disposition concernant la dispersion des cendres suite à crémation.

Seule une circulaire de 1997 fait référence à une “taxe” facultative pour la commune. La “taxe” de dispersion des cendres est plutôt à considérer aujourd'hui comme la contrepartie d’un service rendu aux administrés.

Les communes peuvent donc toujours l’instaurer.

Rappel : les cendres peuvent être dispersées dans un espace aménagé d’un cimetière, d’un site cinéraire (par exemple un jardin du souvenir) ou en pleine nature (sauf sur les voies publiques).

Références :

Loi n°2008-1350 du 19 décembre 2008 ; article 121 de la loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021 ; art. L2223-18-1 et s. ; circulaire du 12 décembre 1997 INTB9700211C

Le service de renseignements juridiques et financiers

Un service gratuit destiné aux communes de moins de 20 000 habitants, aux communes nouvelles et aux intercommunalités.

  • 0970 808 809
  • Du lundi au vendredi de 9h à 19h (prix d'un appel local)