Mutuelles et Caisse des Dépôts lancent un dispositif pour améliorer l'accès aux soins dans les territoires

Avec le dispositif Assist, le groupe VYV et la Caisse des Dépôts entendent accompagner les collectivités pour améliorer l'accès aux soins, en misant sur l'innovation et le numérique. Cinq projets sont d'ores et déjà sélectionnés pour 2021.

Alors que la question de l'accès aux soins reste très prégnante dans les territoires ruraux et les zones urbaines défavorisées, le groupe VYV – qui regroupe plusieurs mutuelles, dont la MGEN, la MNT, Harmonie Mutuelle... – et la Caisse des Dépôts se rapprochent pour créer l'Assist (Association innovation, santé et territoires). L'objectif est d'"identifier, soutenir, puis accélérer et répliquer le déploiement de dispositifs innovants en faveur de l'accès à la santé dans les territoires".

Un "accompagnement poussé" des projets

Le partenariat entre le groupe VYV et la Caisse des Dépôts remonte à 2019 et la création de ce dispositif s'appuie sur les expérimentations menées, en 2020, à travers l'accompagnement de trois projets pilotes en Pays-de-la-Loire (développement d'un service médical de proximité à Cholet, s'inspirant de celui déjà mené à Laval par le groupe VYV), dans les Hauts-de-France (organisation d'un réseau de pointe en neurosciences et en imagerie médicale) et en Bourgogne-Franche-Comté (expérimentation de télémédecine dans les Ehpad).

L'extension de cette approche à l'ensemble du territoire repose sur le constat, maintes fois réitéré, de la concentration des médecins – notamment spécialistes – dans les grands pôles urbains, avec des écarts allant de 626 spécialistes pour 100.000 habitants à Paris à 70 ou 80 spécialistes dans des départements comme l'Eure, la Meuse, l'Ain ou la Mayenne. À l'inverse, "les déserts médicaux se sont multipliés ces dernières années, notamment dans le centre et le nord-ouest de la France, et dans certaines communes d'Île-de-France".

Le dispositif Assist entend donc à la fois mettre l'innovation et le numérique au service de l'accès aux soins – en utilisant les opportunités de prise en charge offertes par les nouvelles technologies – et accélérer l'initiation et le développement de projets sur les territoires, grâce à un appui en ingénierie et à un "accompagnement poussé" des projets.

Ne pas se substituer aux acteurs présents sur le territoire

À terme, Assist entend se positionner comme une plateforme ouverte à d'autres opérateurs souhaitant "jouer un rôle de proximité et de solidarité contre la désertification médicale, porter des démarches innovantes, soutenir des actions en faveur de l'aide aux aidants, favoriser l'accès à la télémédecine et l'égalité des chances en matière sanitaire...".

En attendant, l'association va développer deux modes d'action. Le premier consiste à répondre aux besoins d'ingénierie et d'accompagnement des projets, grâce à des solutions comme l'aide à la maîtrise d'ouvrage, la mise à disposition de personnel, ou encore le soutien à l'organisation logistique. Le second consiste à s'appuyer sur ce savoir-faire pour diffuser les initiatives sur les territoires, en s'inspirant des meilleures pratiques et des innovations déjà engagées ou déployées avec succès ailleurs.

Le financement sera porté à parité par le Groupe VYV et la Caisse des Dépôts, à hauteur de 500.000 euros chacun et les projets seront financés dans un cadre pluriannuel. Précision importante : "l'association ne vise pas à se substituer aux acteurs existants, mais plutôt à les accompagner et à s'y associer afin de se positionner, ensemble, en tant que collectif auprès des pouvoirs publics, de faciliter les interactions à l'échelle locale (comme avec les agences régionales de santé ou les conseils départementaux, par exemple) et leur apporter tout le soutien nécessaire".

Cinq projets retenus en 2021

Pour 2021, cinq projets ont déjà été sélectionnés et bénéficieront d'un accompagnement. Bien que le dossier de présentation ne les localise pas, le premier d'entre eux concerne l'installation d'un nouveau service médical de proximité, sur le modèle de ceux de Laval et de Cholet, destiné à améliorer l'accès aux médecins traitants dans les territoires sous-denses. L'Assist interviendra comme facilitateur du dialogue entre les acteurs locaux.

Le second projet concerne la construction d'un pôle Santé innovant regroupant un centre de santé, un tiers lieu d'apprentissage et d'innovation, une résidence santé, une crèche... L'Assist accompagne le projet sur l'analyse de faisabilité, l'ingénierie et la modélisation économique.

Le troisième projet vise la mise en place de solutions de télémédecine de spécialité itinérante en zone sous-dense, le Groupe VYV et la Caisse des Dépôts assurant alors un appui à l'investissement et à l'évaluation, tandis que le quatrième concerne le montage d'un incubateur de start-up en e-santé associant acteurs publics et privés de santé. Enfin, le cinquième projet retenu pour 2021 porte sur un dispositif de dépistage des vulnérabilités, afin de prévenir la perte d'autonomie. Le dispositif utilise pour cela une application dédiée et adaptée aux enjeux de la santé connectée. L'Assist interviendra sur différents aspects : appui à l'ingénierie de pilotage du projet, mise en place d'une plateforme de repérage et de suivi des fragilités, coordination du dispositif et co-financement d'actions individuelles et collectives. Ce dernier dispositif rappelle fortement les "observatoires des fragilités", mis en place au sein des Carsat (caisses d'assurance retraite et de la santé au travail) par la Cnav et la Cnam.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle