Nouveau protocole pour les visites en Ehpad

Contrairement au confinement du printemps dernier, le reconfinement entré en vigueur le 30 octobre s'efforce de préserver les relations familiales des résidents en Ehpad, comme Emmanuel Macron l'avait annoncé dès septembre (voir notre article ci-dessous du 23 septembre 2020). Le gouvernement a tiré la leçon des effets délétères de l'isolement des personnes âgées – même justifié par des raisons sanitaires –, avec en particulier la multiplication des syndromes de glissement. Pour autant, la situation est tendue dans les Ehpad. Pour justifier la campagne de recrutement d'urgence pour les Ehpad et les métiers du grand âge lancée le 31 octobre (voir notre article ci-dessous du 4 novembre 2020), Olivier Véran et Brigitte Bourguignon mettent notamment en avant l'existence de 649 clusters en Ehpad en cours d'investigation, soit près de 10% des établissements (lors de son point presse de jeudi soir, le ministre de la Santé a indiqué que 15% des Ehpad comptaient au moins un cas de covid).
Dans ce contexte, le ministère a mis à jour sa fiche Covid-19, désormais en date du 1er novembre, sur les "Consignes relatives aux visites et aux mesures de protection dans les établissements médicosociaux accueillant des personnes âgées et les USLD" (unités de soins de longue durée). Ces consignes peuvent être adaptées par les ARS en fonction du contexte local et "seront levées dès que la situation le permettra".
Le premier point est que les visites doivent être "strictement encadrées". Une obligation déclinée en dix "consignes clés", issues très largement du premier confinement : visites uniquement sur rendez-vous et possibilité pour le directeur d'en limiter le nombre par résident ou par période, registre à renseigner, signature par chaque visiteur d'une charte l'engageant à porter un masque et a? respecter la distance physique et les gestes barrières pendant la durée de la visite, visites en chambre suspendues (sauf accord de la direction pour les résidents qui ne peuvent se déplacer ou sont en fin de vie), aménagement d'une zone de désinfection et de contrôle a? l'entrée de l'établissement, organisation d'un "espace dédié aménagé" pour le déroulement des visites... Enfin, la fiche précise qu'"en cas de survenue de cas de Covid-19, les visites des proches sont suspendues temporairement, sur tout ou partie de l'établissement en fonction de sa configuration et de la situation sanitaire".
Au-delà de l'organisation des visites aux résidents, la fiche mise à jour s'accompagne également d'un certain nombre d'autres consignes. Ainsi, les sorties des résidents dans les familles sont suspendues temporairement (sans autre précision). En revanche, les visites des professionnels (professionnels de santé libéraux, HAD, équipes mobiles...) et des bénévoles formés sont maintenues, "pour assurer la continuité de l'accompagnement et éviter les ruptures susceptibles de provoquer une aggravation de la perte d'autonomie de la personne". Il en est de même pour les visites des représentants des cultes. 
Autre consigne : la fermeture des accueils de jours ne disposant pas d'une entrée séparée. Il est également demandé aux "établissements qui le peuvent" de constituer des secteurs dédiés aux cas suspects ou confirmés (secteurs Covid), "afin d'éviter le confinement des résidents dans les chambres". Enfin, compte tenu des évolutions intervenues en matière de dépistage depuis le confinement du printemps, il est demandé de déployer des actions de dépistage avec des tests antigéniques, afin de tester les professionnels asymptomatiques exerçant au contact des personnes hébergées (voir notre article ci-dessous du 27 octobre 2010).

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle