PLF 2021 - Budget Culture : le patrimoine franchit la barre du milliard d'euros

Les six programmes du ministère de la Culture bénéficient tous d'un budget en hausse. Mais le cas le plus emblématique est sans doute celui du patrimoine. Ce qui va notamment permettre de financer le patrimoine monumental. Autre bénéficiaire : le fonds incitatif et partenarial en faveur des collectivités à faibles ressources. À noter aussi : la mise en œuvre d’un plan Musées en faveur des musées "qui maillent le territoire".

Particulièrement malmené par la crise sanitaire, le secteur de la culture bénéficie d'un budget 2021 favorable. Celui-ci s'élève en effet à 3,82 milliards d'euros (missions Culture et Médias, hors audiovisuel public et hors plan de relance), contre 3,66 milliards en 2023. Il comporte ainsi 167 millions d'euros de mesures nouvelles, soit une progression de 4,8% par rapport à l'année précédente. Il faut peut-être y voir aussi une façon de renouer avec un secteur exigeant, qui n'avait guère apprécié la prestation du chef de l'État et du ministre de la Culture de l'époque lors de l'annonce du plan en faveur du secteur culturel (voir notre article du 6 mai 2020). Par ailleurs, comme pour la plupart des autres départements ministériels, ces crédits budgétaires seront complétés par les apport du plan France Relance, soit 2 milliards alloués à la culture (1,6 milliard de crédits budgétaires sur deux ans et 400 millions au titre du plan d’investissement d’avenir n°4, mis en œuvre sur cinq ans).

Accélération de la mise en sécurité des cathédrales

Les six programmes du ministère bénéficient tous d'un budget en hausse. Mais le cas le plus emblématique est sans doute celui du patrimoine. Pour la première fois, il franchit en effet la barre du milliard d'euros (1.015 millions), grâce à une progression de 4,4%. Ceci va notamment permettre de financer le patrimoine monumental à hauteur de 454 millions (dont 103 au titre du plan de relance). Après l'incendie de Notre-Dame en avril 2019, ces moyens supplémentaires financeront notamment le plan de mise en sécurité des cathédrales (+10 millions en AE et +5 millions en CP), soit un budget annuel dédié aux cathédrales de 50 millions. Si on y ajoute les moyens exceptionnels du plan de relance (80 millions), le budget affecté aux cathédrales va doubler durant pendant deux ans.

Autre bénéficiaire : le fonds incitatif et partenarial en faveur des collectivités à faibles ressources (situées notamment dans les territoires ruraux et les petites villes), qui verra s'ajouter aux 15 millions de dotations (+5 millions) 40 millions sur deux ans issus du plan de relance, au bénéfice des monuments historiques appartenant aux collectivités territoriales et aux propriétaires privés.

Un plan Musées de 52 millions sur deux ans et déconcentration accrue vers les Drac

Les autres programmes ne sont pas en reste. Le programme Création progresse ainsi de 4,5%, pour atteindre 862 millions. Le programme Transmission des savoirs et démocratisation de la culture (qui fusionne avec le programme Recherche culturelle et scientifique) atteint 590 millions (+8,5%), tandis que le programme Livre et industries culturelles est de 317 millions (+3,5%). Pour sa part, le budget du programme Presse et médias sera de 289 millions (+2,9%) et celui du programme Soutien aux politiques culturelles s’élèvera à 75 millions (+10,3%) "afin de poursuivre la nécessaire digitalisation du ministère". Fait rare : même les dépenses de personnel du ministère sont accrues de 15,2 millions, "permettant à la fois d’améliorer les délais de recrutement et de continuer le plan quinquennal de rattrapage indemnitaire".

Parmi les actions autorisées par cette progression notable des moyens, on retiendra notamment la mise en œuvre d’un plan Musées doté de 52 millions sur deux ans, "en faveur des musées de France qui maillent le territoire", la poursuite du rééquilibrage des moyens budgétaires en faveur des territoires (hausse de 53 millions des crédits délégués aux Drac, qui géreront désormais 932 millions de crédits, en hausse de 6%), ou encore le soutien au livre et aux bibliothèque (30 millions en 2021 sur un total de 53 millions dans le cadre du plan de relance) qui doit en particulier "soutenir l’achat de livres par les bibliothèques et mettre en œuvre un plan exceptionnel pour les bibliothèques".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle