Tourisme / Economie - Tourisme international : la France descend du podium des recettes

Comme chaque année, l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) publie son bilan des "exportations du tourisme international". Les chiffres 2014 témoignent à nouveau de la bonne santé de ce secteur. L'an dernier, les recettes du tourisme international ont ainsi atteint un total - et un seuil symbolique - de 1.500 milliards de dollars, soit une moyenne de quatre milliards par jour.

Le tourisme international représente 30% des exportations de services

Ce chiffre se décompose en 1.245 milliards de dollars (937 milliards d'euros) pour les dépenses des visiteurs internationaux en hébergement, repas et boissons, loisirs, achats et autres biens et services - le poste "voyages" de la balance des paiements -, soit une hausse de 3,47% par rapport à 2013 en termes réels (compte tenu des fluctuations des taux de change et de l'inflation). En termes de flux touristiques, les arrivées de touristes internationaux ont atteint 1,135 milliards en 2014, contre 1,087 milliards l'année précédente (+4,4%). Pour arriver aux 1.500 milliards annoncés, il faut ajouter 221 milliards de dollars correspondant aux recettes d'exportation issues des services de transport international de voyageurs (fournis à des non-résidents).
Le tourisme international représente désormais 6% des exportations totales de biens et services dans le monde et 30% des exportations de services. Il est le quatrième "produit" mondial d'exportation, derrière le pétrole, les produits chimiques et l'industrie agroalimentaire.

La France recule au quatrième rang des recettes du tourisme international

Autre signe de la vitalité du secteur : les recettes du tourisme international sont en hausse dans toutes les régions. En termes de répartition, l'Europe représente 41% du total et a vu ses recettes atteindre 509 milliards de dollars en 2014 (383 milliards d'euros), soit une progression de 3,5%. L'Asie-Pacifique vient au second rang avec 30% du total (+4,4%). Arrivent ensuite les Amériques avec 22% du total (+3,8%), le Moyen-Orient (4% du total) et l'Afrique (3%).
Dans cette progression généralisée, la France fait pâle figure, même si ses recettes sont, elles aussi, orientées à la hausse. Elle perd en effet son troisième rang mondial en matière de recettes tirées du tourisme international, au profit de la Chine, qui passe de la 5e à la 3e place. Etats-Unis et Espagne occupent toujours les deux premières places (sans doute plus pour très longtemps pour l'Espagne), tandis que la France est suivie par Macao, l'Italie, le Royaume-Uni (qui gagne deux places sous l'effet de l'appréciation de la livre), l'Allemagne, la Thaïlande et Hong Kong.
En termes de pays "émetteurs", la Chine conforte sa place de premier réservoir mondial de touristes internationaux, avec une progression spectaculaire de 28% en 2014. Viennent ensuite les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie, la France, le Canada, l'Italie, l'Australie et le Brésil. Parmi les pays émetteurs, la France affiche la plus forte hausse (+11%) derrière la Chine, ce qui a pour effet de dégrader sa balance touristique.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle