Tourisme - Domaines skiables : en 2014-2015, la France a perdu des journées mais regagné la première place

Domaines skiables de France publie le bilan définitif de la saison de ski. Un bilan mitigé malgré le retour de la France au sommet. Les résultats sont détaillés par massifs et par types de stations.

Domaines skiables de France (DSF) - la chambre professionnelle des opérateurs de domaines skiables - a publié, le 22 septembre, le bilan définitif de la saison de ski 2014-2015. Celle-ci a connu un parcours plutôt erratique. Après des prévisions optimistes pour le début de saison (voir notre article ci-contre du 2 décembre 2014), suivies d'un brutal coup de froid avec le manque de neige durant les vacances de Noël (voir notre article ci-contre du 14 janvier 2015), les vacances d'hiver (février-mars) ont finalement sauvé la saison (voir notre article ci-contre du 13 mars 2015).

Un bilan mitigé

Au final - et après prise en compte des vacances de Pâques -, le bilan apparaît mitigé, même s'il tire plutôt vers le haut. Le communiqué de DSF présente d'ailleurs le résultat comme "une saison stable malgré un accident d'enneigement en début de saison".
La première information mise en avant par DSF est le retour de la France à la première place du classement mondial des domaines skiables. Avec 53,9 millions de journées-skieurs, la France reprend en effet la première marche du podium juste devant les Etats-Unis (53,6 millions de journées-skieurs), qui la lui avaient ravie l'année précédente. L'Autriche se place sur la troisième marche avec 51,8 millions de journées-skieurs.
Ce résultat est une satisfaction pour DSF et les professionnels de la montagne, qui estimaient avoir perdu la première place en raison des errements sur la réforme du calendrier scolaire (voir nos articles ci-contre des 16 septembre et 17 octobre 2014). Il ne s'agit toutefois pas du premier chassé-croisé avec les Etats-Unis, puisque ces derniers avaient déjà ravi la première place sur la saison 2010-2011.

Petits massifs et petites stations à l'honneur

Si ce retour au sommet flatte l'orgueil national, le résultat reste toutefois assez fragile. Il résulte en effet du net recul du nombre de journées-skieurs outre-atlantique, avec une baisse de 5,2% par rapport à la saison 2013-2014. Mais La France enregistre elle aussi une performance très moyenne - conséquence des médiocres résultats des vacances de Noël -, avec un recul du nombre de ses journées-skieurs de 2,7%. Seule l'Autriche tire son épingle du jeu, avec une progression de 2,0%.
En termes d'analyse par massifs, les résultats 2014 font apparaître une saison 2014-2015 "relativement homogène" dans les Alpes du Nord, qui concentrent entre les deux tiers et les trois quarts de l'activité nationale. La fréquentation se situe, au final, dans la moyenne des quatre saisons précédentes (-1% en Isère-Drôme, -2% en Savoie, -4% en Haute-Savoie). Les Alpes du Sud sont en revanche "le massif qui a le plus souffert cette saison" (-8% par rapport à la saison précédente et -11% par rapport à la moyenne des quatre dernières saisons).
Handicapées par plusieurs journées de coupure des routes d'accès, les Pyrénées affichent un recul de fréquentation de 5% (-2% sur les quatre dernières saisons). Les Vosges enregistrent à l'inverse une progression spectaculaire de 38%, mais le résultat est en partie biaisé par la très mauvaise saison 2013-2014, faute de neige. De même, la fréquentation progresse de 11% dans la Jura et reste stable dans le Massif central (mais +10% sur la moyenne des quatre dernières saisons).
En termes de typologie - et comme le laissent deviner les résultats par massifs -, ce sont les petites stations qui s'en sortent le mieux (+2% par rapport à 2013-2014 et +7% par rapport à la moyenne des quatre dernières années), devant les très grandes stations (-2% et -3%), les stations moyennes (-4% et -4%) et les grandes stations (-5% et -5%).

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle